Logo Ordinateurs–de–Vote.org Citoyens et informaticiens
pour un vote vérifié par l'électeur

Accueil du site > A l’étranger > Australie > Le système australien eVACS

Le système australien eVACS

20 avril 2005

L’élection législative de 1998 dans le Territoire de la capitale australienne(ACT) fut très serrée. Après un recompte, on s’aperçut d’erreurs dans le comptage initial.

Informatiser les bureaux de votes apparut alors comme la solution (mais le vote par Internet fut écarté). Il s’agit d’une élection avec classement des candidats par ordre de préférence (variante du Système de Hare). Après un appel d’offre, la société Software Improvements Pty Ltd développa eVACS en six mois. Il a été utilisé dans 8 bureaux de votes (sur 83) lors de deux élections. Il est composé d’un "PC urne" auquel sont reliés plusieurs PC intéragissant avec les électeurs. A la clôture du scrutin, les résultats enregistrés sur une disquette Zip sont amenés (physiquement) au système de comptage (indépendant du système de vote). Ce système de comptage est composé d’un serveur et de terminaux d’entrée de données. Des opérateurs entrent les résultats à partir de la disquette ou manuellement pour les bureaux de vote restés au vote papier.

Le logiciel est Open Source, tourne sous Linux, mais ne produit pas de bulletin imprimé vérifié par l’électeur. Il a été audité par BMM International qui a pu analyser le code source du logiciel.

La généralisation de ce qui n’était jusqu’à lors qu’une expérimentation limitée au petit électorat de l’ACT, pourrait conduire à une fermeture du code [1].

Plus de détails

JPEG - 70.1 ko
Bureau de vote
JPEG - 34.8 ko
Cabine de vote
JPEG - 76.1 ko
Choix des candidats

P.-S.

Photos (c) Phillip Green - ACT Electoral Commission.

Notes

[1] Selon un article sur Information Age de Mike Bowern, actuellement doctorant, et précédemment employé de la société ayant écrit ce logiciel.

©© ordinateurs-de-vote.org - dernière modification : mercredi 26 avril 2017.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site Syndication/fil RSS 2.0 (explications) | Plan du site | Espace privé | SPIP