Logo Ordinateurs–de–Vote.org Citoyens et informaticiens
pour un vote vérifié par l'électeur

Accueil du site > Temporaire > Toutes les technologies doivent-elles être utilisées ?

Toutes les technologies doivent-elles être utilisées ?

1er juillet 2005

De vieux romans de science-fiction nous imaginaient tous nous déplacer dans des voitures volantes.

Pourquoi cela ne s’est-il jamais réalisé ? Ce n’est pas un problème technique. Ce serait tout simplement très dangereux. Nous peinons déjà à réduire les accidents de la route, dûs pour l’essentiel à des erreurs humaines. Imaginez des milliers de voiture se croisant dans le ciel, sans même la ressource de simplement s’arrêter sur le bord de la route en cas de problème...

©© ordinateurs-de-vote.org - dernière modification : mardi 28 mars 2017.

6 Messages de forum

  • qd j’etais enfant je revais des communicateurs extra terrestre, 20 ans apres elles sont là ? Ne ns croit tu pas capables d’exploiter tout notre potentiel creatif ? peut etre les verras tu voler ces voitures ds une cinquantaine d’année...
    La NASA trvavaille sur un ascenceur spatial alors les voitures volantes....

    Répondre à ce message

    • Toutes les technologies doivent-elles être utilisées ? 2 février 2007 16:11, par Anatole

      Tom, es-tu bien certain d’avoir lu l’article auquel tu réponds ?

      Le problème n’est pas technique, mais humain : plus la technologie est sophistiquée, plus l’erreur humaine devient possible.

      Une élection démocratique peut-elle se permettre le risque d’une "erreur humaine" liée à la technologie du moyen de vote ? Je trouve la question, pour le moins, pertinente.

      Répondre à ce message

  • C’est n’importe quoi cet article.
    Bien sûr que si que c’est un problème technique, ne serait-ce qu’à cause de l’énergie nécessaire.

    Répondre à ce message

    • Il n’existe pas véritablement de problemes techniques,
      en y mettant le temps necessaire, les hommes de valeur, l’argent qui va bien, et la volonté de le faire,
      nous sommes capable de résoudre de nombreux problèmes techniques et même les plus improbable.

      Le veritable soucis, c’est le facteur humain, et son facteur aléatoire,
      je viens de voir un reportage, où les deux pilotes d’un Airbus, suite à une fuite de carburant,
      se sont retrouvé à piloter ce gros avion en vol plané, sur 900 Km, pendant plus de vingt minutes,
      et réussir à la fin à se poser ... avec un Airbus, et 300 passagers, et sans carburant ...
      De l’autre coté du spectre, nous connaissons tous cette histoire du 11 Septembre,
      où deux apprentis-pilote-kamikaze ont réussi à placer deux avions dans deux tours,
      alors qu’à priori, ils avaient plutôt toutes les chances de rater leur cible.

      Répondre à ce message

      • Un Airbus qui parcourt 900 kilomètres en 20 minutes, ça n’existe pas (vous avez calculé que ça faisait 2700 km/h ?). D’autre part, il est possible de piloter un avion de ligne qui n’a plus de carburant, il faut juste éviter de pencher l’appareil afin de conserver la portance. Les avions de ligne doivent d’ailleurs respecter des normes de planaison afin de garantir qu’ils ne sont jamais à plus de deux heures de vol (si mes souvenirs sont bons) d’un aéroport. C’est pour cette raison que les vols transatlantiques prennent une route très au nord, afin de pouvoir atterrir au Groënland.

        Sinon euh, les voitures volantes... Bah, ça n’existe pas car les voitures normales ne servent à rien déjà... Si vous regardez bien, vous pouvez aller partout sans voiture... Faut juste y mettre le prix au niveau avion, train, taxi.

        Répondre à ce message

  • Toutes les technologies doivent-elles être utilisées ? 1er avril 2007 21:45, par Yannick Patois

    Pour valider cette analyse.

    Je connais une personne qui possède son brevet de pilote et détient un petit avion de tourisme.

    Je lui avais demandé le coût de l’appareil (environ 15 à 20000 euro), et la consommation en carburant pour joindre deux villes françaises (avec une météo correcte, environ 6 à 10l au100km).

    Bref, des coûts et consommation très comparables à celles d’une simple voiture, et cela alors que l’usage demeure marginal (si l’avion devait être aussi répandu que l’automobile, les performances et le prix s’amélioreraient très vite).

    Et j’ai donc demandé pourquoi cela n’étais pas plus utilisé... Il m’a alors demandé d’imaginer un embouteillage avec des avions... C’est ingérable. S’il faut attendre deux heures l’ouverture d’une piste d’atterrissage, la moitié des avions se sont écrasés (sur la ville la plus proche tant qu’à faire).

    Techniquement, y’a aucun effort à faire pour que chaque foyer puisse disposer d’un avion personnel... Mais il est clairement impossible qu’ils puissent l’utiliser.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article


Suivre la vie du site Syndication/fil RSS 2.0 (explications) | Plan du site | Espace privé | SPIP