Logo Ordinateurs–de–Vote.org Citoyens et informaticiens
pour un vote vérifié par l'électeur

Accueil du site > Temporaire > Références - liens > Textes de vulgarisation scientifique

Textes de vulgarisation scientifique

30 juillet 2007

Quelques textes de vulgarisation sur le vote électronique, courts et pédagogiques.

  Sommaire  

- Le vote électronique, une porte ouverte aux pressions, Chantal Enguehard, 26 juillet 2007.

    Les pressions, comme la vente de vote, visent à forcer un électeur à voter sous la menace, ou la promesse d’une récompense : "Je te dis de voter pour A, sinon je te frappe" ; "Si tu votes pour A, je te donne 15 euros". Mais il est évident que l’électeur peut mentir. Il peut voter pour le candidat B et dire qu’il a voté A. Pour que pressions et vente de vote puissent s’exercer, il faut que l’électeur prouve avoir voté pour le candidat qu’on lui a désigné, il doit produire une preuve de vote. La suite ...

    L’auteure est maître de conférences en informatique, membre du LINA.

- Quelle confiance accorder aux ordinateurs de vote ?, Marc-Olivier Killijian, Ludovic Courtès, Michel Raynal et Matthieu Roy, 9 juillet 2007.

    Dans les journaux et par d’autres canaux, un débat sur le vote électronique a actuellement lieu dans notre pays. De nombreux témoignages issus de journalistes, de politiques, ou de citoyens, commentent et analysent l’utilisation des "machines à voter". Il nous semble intéressant, et même nécessaire, d’y ajouter un point de vue scientifique. Voici donc notre contribution à ce débat. La suite ...

    Les auteurs sont chercheurs en sûreté de fonctionnement informatique au LAAS-CNRS et à l’IRISA.

- “Pas de démocratie sans confiance éclairée”, Chantal Enguehard, 6 juillet 2007.

    Plutôt que d’investir dans le contrôle effectif du vote, ce qui obligerait à reconnaître la faillibilité du processus et la nécessité de le vérifier, on incitera l’électeur à se satisfaire de la certitude que son bulletin est recueilli dans une urne en lui faisant oublier la nécessité absolue de vérifier qu’il est ensuite bien compté. (L’article ...)

- “Être ou ne pas être en démocratie” (lien entre démocratie et vote), Chantal Enguehard, 1er mai 2007.

    Alors que la majorité des électeurs votaient normalement dimanche dernier avec des bulletins de vote, une partie d’entre eux a utilisé le vote électronique. Ce mode de vote est radicalement différent, il n’y a plus de bulletins de vote. (La suite ...)

- “Machines à voter : la mauvaise solution à un faux problème”, Roberto Di Cosmo, 27 avril 2007.

    Comment garantir l’anonymat et, dans le même temps, la possibilité de vérifier publiquement le résultat ? Après l’expérience du 22 avril, difficile de comprendre le maintien des machines à voter. (La suite ...)

    L’auteur est professeur d’informatique, membre du laboratoire PPS.

- “Ordinateurs de vote : la confiance forcée” (le vote sur un ordinateur assimilable à une procuration), Chantal Enguehard, 26 avril 2007.

    Dimanche dernier, plus d’un million de Français ont utilisé des ordinateurs de vote (agréés par le ministère de l’Intérieur après contrôle par des instituts de certification). Ces équipements informatiques ont causé des problèmes comme la formation de files d’attente ou la difficulté de voter pour certains électeurs. (La suite ...)

- “Voter n’est pas acheter”, Chantal Enguehard, 21 avril 2007.

    Ces dernières années ont vu une évolution considérable de l’usage d’internet dans les foyers. De confidentiel en 1990, ce moyen de communication est devenu très courant en 2007 et a changé la perception des ordinateurs. (La suite ...)

- “La sécurité des machines à voter n’est pas vérifiée : c’est prévu !” (critique du Règlement Technique), Chantal Enguehard, 19 avril 2007.

    Au nom de la démocratie, le vote électronique a été adopté par nombre de municipalités tranquillisées par le fait que les machines à voter dont elles s’équipent ont reçu l’agrément du ministère du l’Intérieur. (La suite ...)

- “Ordinateurs de vote : quelle sécurité ?”, Chantal Enguehard, 18 avril 2007.

    À en croire les municipalités, les ordinateurs de vote (souvent improprement nommés machine à voter) sont absolument sûrs. La preuve, ou plutôt les preuves les voici (La suite ...)

- “Vote électronique : les mots pour ne pas dire” (la bataille des termes), Chantal Enguehard, 10 avril 2007.

    Avec le vote électronique, les mots semblent changer de sens. Voici quelques cas intéressants. (La suite ...)

- “Ordinateurs de vote : résultats vérifiables ou pas ?”, Chantal Enguehard, 4 avril 2007.

    Pour obtenir les résultats d’un scrutin, le président du bureau de vote appuie sur le bouton adéquat. La machine produit alors un ticket sur lequel sont indiqués les noms des candidats et le nombre de voix que chacun a obtenu. (La suite ...)

- “Du vote électronique à la démocratie virtuelle”, Chantal Enguehard, publié par "territoires - la revue de la démocratie locale", avril 2007.

    La France est tentée par le vote électronique, alors même que les spécialistes en informatique ont démontré sa vulnérabilité. Mais le portefeuille des entreprises qui fabriquent les ordinateurs de vote a sans doute des raisons que la raison ignore... La suite ...

- “Une règle de trois pour le vote électronique”, Roberto Di Cosmo, 13 février 2007.

    Les ordinateurs de vote s’invitent désormais chez nous, et l’on prétend nous faire croire que tout cela est juste un signe de modernité, dépourvu de tout danger. (La suite ...)

- “E-duquons l’e-citoyen !”, Roberto Di Cosmo, décembre 2004.

    Nous assistons en ces temps à une croissance rapide de l’impact des nouvelles technologies sur la vie de nos concitoyens : mise en place de l’administration électronique, (La suite ...)

 Note technique

- Chantal Enguehard. Note technique sur les ordinateurs de vote. 8 décembre 2006.


 Dossiers

- Agoravox : Vote électronique

©© ordinateurs-de-vote.org - dernière modification : vendredi 21 juillet 2017.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site Syndication/fil RSS 2.0 (explications) | Plan du site | Espace privé | SPIP