Logo Ordinateurs–de–Vote.org Citoyens et informaticiens
pour un vote vérifié par l'électeur

Accueil du site > Généralités > Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

26 novembre 2007

Nous sommes des citoyens réunis par notre inquiétude face à l’arrivée des machines à voter.

Nous ne sommes en rien opposés à la technologie, nous nous interrogeons seulement sur son bon usage. Bon nombre d’entre nous sont informaticiens. Les craintes qu’exprime ce site sont fréquemment émises dans les milieux de l’informatique [1].

Certains d’entre nous ont des engagements militants par ailleurs, mais nous considérons que le sujet traité ici dépasse tout clivage politique. Peu importe pour qui nous votons, nous voulons être sûrs que notre vote est bien pris en compte. Ce site veillera donc à éviter tout esprit partisan.

Nous contacter.

Les tartes de Martha

Notes

[1] Par exemple, l’Association for Computing Machinery (association d’informaticiens fondée en 1947, 80 000 membres). Ses membres ont été consultés sur cette position, et 95% des réponses y sont favorables.

©© ordinateurs-de-vote.org - dernière modification : jeudi 20 juillet 2017.

17 Messages de forum

  • Qui sommes-nous ? 15 mars 2007 01:00

    Vous avez raison de signaler les dangers des votes électroniques.Il serait utile de demander l’avis de Jacques Stern ( CNRS cryptologie E.N.S. ) Publier également les dangers du décret n° 2006-285 du 13 mars 2006.
    Félicitations Remerciements.

    Répondre à ce message

    • Qui sommes-nous ? 15 mars 2007 01:12, par ordinateurs-de-vote.org

      Jacques Stern a été interviewé par SVM en janvier 2007.

      En règle générale, les cryptologistes ont tendance à oublier que les solutions qu’ils proposent sont incompréhensibles par l’électeur lambda.

      Concernant le décret n° 2006-285, voir ici.

      Répondre à ce message

      • Qui sommes-nous ? 15 mars 2007 04:43, par CpheR

        Je suis OK avec cet internaute :pourquoi ne pas amener son tourne-vis, en même temps ??
        IL y a eu aussi de la fraude sur papier ( par ex, avec une mine sous les ongles des scrutateurs, pout invalider un bulletin de vote ; c’est très connu !)

        Le pire, c’est tjrs le "facteur humain", pas tellement les machines qui ne pensent sctrictement RIEN !

        Répondre à ce message

        • Qui sommes-nous ? 22 mars 2007 01:56, par rasmulti

          Ne pensez -vous pas qu’il faille consacrer votre énergie à la pauvreté, la misère, la faim et les injustices plus flagrantes sur les droits de l’homme ?

          Et quand il n’y aura plus de ressources pour faire du papier, on votera comment ?
          Quand on aura même plus d’énergie disponible pour faire fonctionner les usines qui recyclent du papier ?

          Allez, passez à autre chose de plus valorisant pour votre vie et celles de nos enfants.

          Répondre à ce message

          • Qui sommes-nous ? 22 mars 2007 02:17, par Pierre MULLER (ordinateurs-de-vote.org)

            Des combats importants... mais qui seront plus aisés dans une démocratie qui en est encore une.

            Répondre à ce message

          • Qui sommes-nous ? 30 mars 2007 08:55

            oui pour la premiere partie, par contre la fabrication d’un ordinateur ne demande telle pas de ressources et d’énergies ? ces usines sont non polluantes, composant irreprochable ?
            De plus il faut de l’énergie pour véhiculer ces bouzins de la mairie à leur lieu de depouillement lol.

            Répondre à ce message

          • Qui sommes-nous ? 30 mars 2007 11:46, par maarcel22

            L’argumentation du papier me parait bien légére, il suffit de se réferrer aux Kilos de pub qui encombre nos boites aux lettres.
            Le vote electronique c’est la remise en cause de l’integrité du scrutin quand l’on sait avec quelle facilité il est possible d’ intervenir sur les resultats d’un systeme informatique.A ce point de vue d’ailleur, la Belgique est
            decidée a abandonner ce mode de scrutin suite à de nombreuses erreurs , et constate que de toute maniere ce mode de scrutin coute plus cher à la collectivité que la methode papier classique.
            Selon vous il serait donc beaucoup plus simple de donner directement toutes lattitudes de decision à notre place aux politiques en place...! et de leur faire confiance...à n’en pas douter ??????

            Répondre à ce message

          • Qui sommes-nous ? 30 mars 2007 13:06, par Claude RICHARD

            Chaque organisme a ses objectifs : Amnesty International pour les droits de l’homme, Handicap International pour l’interdiction des mines antipersonnel, MSF pour soigner les "laissés pour compte" etc...Il est donc NORMAL qu’ici, on se préoccupe du glissement insidieux des démocraties vers les dictatures (même "douces"), via les techniques électorales. Ce sont d’ailleurs souvent les mêmes personnent qui se préoccupent de ces questions...Alors oui, pour nous-mêmes, pour nos enfants et petits enfants, ne nous laissons pas déresponsabiliser, ne nous laissons pas asphyxier !
            PS : le "Canard enchaîné du mercredi 28 mars publie un excellent article sur ce problème de machines à voter.
            Claude RICHARD

            Répondre à ce message

          • pauvreté, faim et démocratie 30 mars 2007 16:55

            La pauvreté est UN choix des puissances capitalistes car c’est rentable.
            ici et ailleurs.
            Le pillage de l’Afrique est organisé, les puissants dirigeants corrompus nous sont utiles.
            Nous (OCDE) gagnons plus d’argent avec les "pays en développement", les pays pauvres, que nous en donnons !
            C’est par notre insuffisence démocratique que ceci se perpétue !
            Il est donc INDISPENSABLE de la conserver et la développer précieusement.
            Réduire les possibilités de tricherie qu’offre les machines de manière scandaleuse est donc crucial.
            Je sais de quoi je parle étant informaticien manipulant le matériel et le logiciel.

            Répondre à ce message

          • Qui sommes-nous ? 30 mars 2007 23:49, par Charlie Brown

            je cite "Et quand il n’y aura plus de ressources pour faire du papier, on votera comment ? Quand on aura même plus d’énergie disponible pour faire fonctionner les usines qui recyclent du papier ?
            Allez, passez à autre chose de plus valorisant pour votre vie et celles de nos enfants."

            et je dis banco : abandonnons cet énorme gachis que représente le papier hygienique au profit d’un petit jet d’eau intégré à la cuvette des toilettes. ça permettra d’économiser tellement de papier qu’on aura de la marge pour voter sans inquiétude.

            plus sérieusement, si demain on vous annonçait que les isoloirs, la surveillance des votes et les dépouillements sont confiés à une société privée, auprès de qui vous déposez votre bulletin sans savoir précisément ce qu’elle en fera, quelle serait votre attitude ? seriez-vous toujours si serein ?

            cette "société privée" de mon exemple, c’est la machine sur laquelle vous voterez. en l’état, il n’y a aucun contrôle possible sur ce qu’il adviendra de votre vote.

            Répondre à ce message

          • Qui sommes-nous ? 31 mars 2007 08:58, par BURN

            REGARDEZ BIEN LA SITUATION POLITIQUE DE CERTAINS PAYS,NOTAMMENT EN AFRIQUE,OU LES CHEFS D’ETAT ONT ETE ELUS PAR DES VOTES FRODULEUX ;CROYEZ VOUS QUE LA DEMOCRATIE ET LES DROITS DE L’ HOMME SONT RESPECTES
            C’EST POUR CELA QUE LE DEPOUILLEMENT DOIT ETRE CONTROLE PAR LES CITOYENS ET NON PAR DES MACHINES

            Répondre à ce message

  • Qui sommes-nous ? 19 mars 2007 17:09

    Il faudrait au moins que ces ordinateurs délivrent deux reçus papier. Un qui serait gardé par l’électeur (électeur qui pourrait voir si ce qu’il a sur le papier correspond bien à ce qu’il a voté), l’autre qui serait mis dans une urne traditionnelle de façon à effectuer un recomptage manuel "au cas où"...

    Répondre à ce message

    • Qui sommes-nous ? 21 mars 2007 21:00, par isabelle

      Absolument ; sinon ce serait comme construire des immeubles sans escaliers ;c’est mauvais pour la forme, et en cas de problème...très mauvais pour la forme...

      Répondre à ce message

  • Qui sommes-nous ? 22 mars 2007 13:41, par kro.magnon

    Vous oubliez l’essentiel dans ce débat .
    le problème essentiel c’est que l’élection doit être contrôlée et contrôlable par les électeurs.

    le fait même que le débat amène à des querelles d’experts devrait imposer au politique de renoncer aux principes mécanistes des machines de vote, électroniques de surcroît !

    La Démocratie se doit d’être aux mains des citoyens et non dans celles des experts .

    Répondre à ce message

    • tricheries faciles avec machines 30 mars 2007 17:11

      C’est exactement cela : le vote est trop important dans un système démocratique pour le laisser contrôler à personne d’autre que tout citoyen.
      Si je, lambda, ne peux pas m’assurer de ce contrôle, alors il peut et donc il y aura fraude.

      L’histoire démontre que toute occasion de fraude est utilisée, il faut donc tout faire pour en réduire les possibiltiés.

      Jamais une machine ne sera sûre.

      J’ai entendu avec effarement un informaticien nous dire :

      - on peut facilement la tester, mettez 10 votes de droite et 10 votes de gauche et vous verrez le résultat.
      C’est faire soit preuve de naïveté soit de franche malhonnêteté.
      Je suis parfaitement capable (et au moins des milliers de gens aussi) de faire une machine faisant cela, et le jour du vote escamoter autant de votes que vous voulez.
      De plus, avec une autre machine, je serai capable de savoir qui a voté et quoi, en écoutant les rayonnements électromagnétiques.

      On peut donc faire du code qui ne fonctionne correctement que certains jours, on peut changer le code par radio,
      on peut influencer le code par radio, si tel signal (son, radio, lumière ...) est présent tricher ou non ... C’est incontrôlable... et facile à faire...
      avec les technologies actuelles.

      La démocratie passe par la possibilité de contrôler ; le papier et l’isoloir sont beaucoup plus sûrs,

      Répondre à ce message

  • Qui sommes-nous ? 23 novembre 2008 17:42, par philippe costes

    La nouvelle association : Ethique Citoyenne, n’a aucunement l’intention de s’opposer au vote électronique. Se cachant derrière le petit doigt de la démarche scientifique, elle affirme ne pouvoir nier que le vote électronique n’est pas et ne sera jamais fiable : tant d’un point de vue de la confidientialité que d’un d’un point de vue de la fiabilité.

    En conclusion : vous parlez beaucoup - mais ça ne mènera à rien - car cete atitude justifie indirectement un argument : vous cautionnez le fait qu’il n’est pas impossible que des machines à voter "fiables" pourront être un jour mises au point.

    Bref : au lieu de vous positionner résolument contre toute forme de vote électronique - l’ensemble de vos initiatives tendent plutôt à encourager la recherche dans des systèmes "plus fiables".

    Au début, je n’’avais pas bien compris votre démarche, j’aivais donc marché dans la combine - mais j’ai finit par comprendre.qui vous êtes et je ne peux plus vous suivre. Vous êtes POUR le vote électronique - et réclamez simplement et naïvement un meilleur contrôle sa mise en place.

    selon moi vous faites radicalement fausse route, car aucune machine contrôlée par des hommes ne fera autre chose que ce que ces hommes lui demanderont de faire : et s’il s’agit de truquer, ficher, falsifier, elle le fera.

    Et ceux qui parlent de cryptage et compagnie sont, pour ce qui est du vote électronique, des adeptes de l’escroquerie intellectuelle, car le cryptage n’a aucun rapport avec le sujet.

    Bref, je me répête. Ce forum s’intitule "qui sommes-nous ?" - je répond que vous êtes des militants dont la démarche aboutira fatalement à la généralisation et la banalisation du vote électronique - car vous ne le remettez aucunement en cause.

    Votre démarche est basée sur un postulat faux (et hypocrite pour les vrais spécialistes en informatique) : qu’il est possible de ne pas contrôler des ordinateurs à des fins malhonnêtes en matière de tricherie électorale.

    Désolé - vous devenez, volontairementou involontairement, des agents de promotion du vote électronique - votre combat se résume à la recherche de solution pour créer des systèmes électroniques fiables et plus de contrôle des gens qui contrôlerons ces ystèmes.

    C’est scientifiquement ridicule.

    Philippe.

    Voir en ligne : Qui sommes-nous

    Répondre à ce message

Répondre à cet article


Suivre la vie du site Syndication/fil RSS 2.0 (explications) | Plan du site | Espace privé | SPIP