Logo Ordinateurs–de–Vote.org Citoyens et informaticiens
pour un vote vérifié par l'électeur

Accueil du site > Technologies > L’ergonomie dans l’enjeu démocratique du vote électronique : (...)

L’ergonomie dans l’enjeu démocratique du vote électronique : l’exemple de l’urne de vote brésilienne

21 avril 2007

Que dire d’un gouvernement qui mettrait en place des machines à voter électroniques qui seraient un obstacle, voire empêcherait de 20 à 50% (selon le pays) des électeurs, qu’on appellerait exclus de la technologie, d’exprimer leur choix ?

Ces estimations du nombre d’exclus technologiques ont été calculées par recoupement entre les populations handicapées, âgées, analphabètes et celles non habituées aux technologies (Cybis, 2007). Ces résultats prouvent qu’il est absolument nécessaire de prendre en compte les particularités de ces populations dans toute conception de machine à voter si l’on veut vraiment qu’elles puissent s’exprimer.

Depuis plusieurs années la plupart des études critiquant le vote électronique se focalisent sur les aspects informatiques du vote (sécurité des équipements, des réseaux et des logiciels,- en particulier contrôle du logiciel effectivement utilisé-, fiabilité des données de votes saisies, enregistrées, transmises et traitées, robustesse des équipements, de même rapidité des temps de réponse ....). Par contre peu d’études soulignent le danger pour la démocratie d’un système de vote non ergonomique (Bederson, 2003). C’est ce que nous essayerons d’illustrer ici par notre expérience de l’évaluation des systèmes de vote au Brésil : celles-ci ont été effectuées à deux moments marquants de l’évolution de ce dispositif : en 96 lors de son introduction expérimentale et en 2002 quand ce dispositif a dû supporter la tâche la plus complexe de l’histoire du vote électronique au Brésil.

Nous voulons ainsi montrer que les enjeux, nobles et visibles de la démocratie sont également dépendants de l’ergonomie du système de vote : ce qui va faciliter ou complexifier l’accès de certaines populations aux votes.


Par :
- Gabriel Michel, Équipe Transdisciplinaire sur l’Interaction et la Cognition, Université Paul Verlaine, Metz.
- Walter Cybis De Abreu, Laboratorio de Utilizabilidade, Universidade Federal de Santa Catarina - Brésil.

©© ordinateurs-de-vote.org - dernière modification : mercredi 26 avril 2017.

Suivre la vie du site Syndication/fil RSS 2.0 (explications) | Plan du site | Espace privé | SPIP