Logo Ordinateurs–de–Vote.org Citoyens et informaticiens
pour un vote vérifié par l'électeur

Accueil du site > Généralités > Forum tous-usages

Forum tous-usages

18 mai 2005

- Si votre message concerne une ville en particulier, utilisez le forum lié à chaque ville,
- si il concerne un sujet traité sur ce site, sachez que tous les articles ont un forum associé. A la fin de l’article, cliquez sur “Répondre à cet article”.
- sinon utilisez le forum ci-dessous (fermé temporairement pour cause de spam).

©© ordinateurs-de-vote.org - dernière modification : mardi 12 décembre 2017.

142 Messages de forum

  • > Nous contacter 30 mai 2005 09:57, par claude vacher

    cher ami
    avantage indeniable de l’ internet j ’ ai pu facilement vous joindre
    désavantage par contre pas de confidentialité probable
    c ’ est tout le probléme des technologies appliquées au vote comme ailleurs
    & ne parlons pas des machines de casino qui elles obeissent à leur maitre ,
    néanmoins notre ville 11000 h paca 06 technopole mondialisée à citoyens
    à fort QI majoritairement ds l’ informatic qui vote gauche unie depuis 15 ans
    sans machine : a voté oui au traité 59 °/° avec machine ?
    bizarre !
    le choix imposé de ce mode sans passer par 1 stade controlé par 1 vote en double
    pour "rassurer" democratiquement les incrédules n ’ a pas deplu à grand monde,
    nous étions peu à contester ce mode machine
    j ’ envisage de reporter cette problématique devant les conseillers municipaux
    avec dossier circonstancié
    merci pour votre aide experte

    claude vacher le ribas 06560 valbonne sophia antipolis

    • > Nous contacter 7 avril 2007 21:16, par minichilius

      tout les partis demandent au minimum un moratoire, tous sauf UN ! c’est quand même étrange non ? et c’est celui qui est au pouvoir effrayant non ?(même si certains de ce parti appellent isolément à un moratoire) il va falloir de toutes bien surveiller tout ça ! si le vote eléctronique est maintenu, j’ai peur que ça se passe mal !!!
      minichilius

    • > Nous contacter 16 avril 2007 08:07, par minichilius

      URGENT : APPEL A TOUS LES SIGNATAIRES RENDEZ-VOUS LE 22 AVRIL DANS TOUS LES BUREAUX DE VOTES CONCERNES POUR DIFFUSER LES INFORMATIONS DE RECOURS POSSIBLES (REFERE LIBERTE, ETC...) JE SERAI PAOUR MA PART A CASTANET TOLOSAN TOUTE LA JOURNEE, SEULS BUREAUX DE VOTE ELECTRONIQUE DU DEPARTEMENT ORGANISONS NOUS POUR SE REPARTIR LES BUREAUX DE VOTES MERCI

    • bande de raclure qui ser a rien 19 avril 2007 16:25, par DTC

      vous croyé que lon a que sa a foutre
      en plus que je sache c bon pour l’ecologie de ne pas sortir des millions (plus de 60millions ) de petit papier a la con avec les nom des abrutits dessus
      sur ce allez vous faire foutre
      et en plus je vais vous faire referencer dans les listes de spams

      • bande de raclure qui ser a rien 20 avril 2007 19:41

        évidement, quand on est inculte, on croit volontier tout ce qu’on vous raconte, et l’agressivité devient le seul argument, sachez monsieur, si vous savez lire quand il n’y a pas de fautes d’orthographe, que fabriquer et détruire les machines à voter est beaucoup plus néfaste pour l’environnement que les bulletins en papier recyclé. pardon, néfaste, ça veut dire pas bon !

      • bande de raclure qui ser a rien 29 avril 2007 22:59, par simplenux

        Eh bien non, monsieur je sais tout. Pour n’importe quel produit qu’on fabriquer, qu’on vend , qu’on distribue, qu’on installe, qu’on répare et entretien ; Il y a énormément de papier. Sans parler des factures EDF suplémentaires.

    • > Nous contacter 27 avril 2007 01:58

      au secours, il est impoossible de trouver où que ce soit les resultats par bureau de vote : ils nous racontent donc ce qu’ils veulent, c’est impossible à vérifier !

      • > Nous contacter 28 avril 2007 10:30, par Chantal Enguehard

        Avez-vous essayé de demander copie des pv à la mairie (poliment mas fermement, ça peut marcher)

        Quelle est votre mairie ?

  • > Forum tous-usages 31 mai 2005 06:50

    ATTENTION AU VOTE ARNAQUE Les machines à voter n’offrent aucune garantie :
    - on peut toujours influencer une machine à distance.
    - on peut connaitre le bulletin-réponse du votant par analyse du champ magnétique émis.
    - on peut mettre des votes prealables.
    - quand le citoyen vote "machin", rien ne certifie que la machine enregistre "machin". Elle peut trés bien noter un autre nom ou "nul"
    CONCLUSION Le dépouillement classique est plus difficilement abusable et permet aux citoyens de participer activement à la vie politique de leur cité. Rien n’empêche d’accélérer un dépouillement par un système mécanique. Les bulletins pouvant toujours être recomptés à tout moment.

    • > Forum tous-usages 2 avril 2007 08:06

      bonjour, je propose une manifestation das toutes les grandes villes de france, dimanche prochain contre les machines à voter

      • > Forum tous-usages 2 avril 2007 18:51, par Chantal Enguehard

        impératif : respecter la loi.

        Pour manifester il faut demander une autorisation, généralement la demande se fait un mois avant la date prévue pour la manif

        • > Forum tous-usages 3 avril 2007 00:07

          merci pour votre réponse mais eux, respectent-ils la loi de la démocratie ?? enfin bon. comment peut-on avoir un espoir alors que ces machines soient éradiquées avant le 22 avril ??

          • > Forum tous-usages 3 avril 2007 20:30, par Chantal Enguehard

            un peu d’espoir : la ville de Cannes vient d’annoncer qu’elle revient au vote papier.

            • > Forum tous-usages 4 avril 2007 03:09, par Minichilius

              certes, plus que 1.130.000 votants sur ces ordinateurs ! avez vous quelques informations supplémentaires sur une décision au niveau nationale ? merci de vos réponses.

              • > Forum tous-usages 4 avril 2007 21:22, par Chantal Enguehard

                toutes les informations sont sur le site.

                A ma connaissance, il n’y a pas de centralisation nationale.

      • > Forum tous-usages 17 avril 2007 07:05, par Yvan BACHAUD

        Bonjour,
        Il est difficille d’organiser une manifestation de masse et de passer dans les médias ;

        SI nous disposions du référendum d’initiative citoyenne nous pourrions lancer un REFERENDUM pour abroger la LOI ou le decret qui autorise le vote électronique.
        Présentez vous aux législatives c’est gratuit cela vous donnera une tribune le mois prochain dans les médias locaux ..et à la TELE NATIONALE

        Le Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne devrait avoir accès A LA CAMPAGNE OFFICIELLE A LA TV ce sera certain si quelques uns d’entre vous se rattache à lui.. :-)

        Voir www.ric-france.fr et YvanBachaud 04.72.24.65.02 /06.06.63.05.87

        Voir en ligne : http://www.ric-france.fr

  • > Nous contacter 23 juin 2005 16:14

    5000 lignes de programme pour faire un calcul juste et precis ,5 lignes pour lui faire dire ce que l on veut a partir d une clef, d un transpondeur,ou d un chipset apres entré e d un code qui peut se desactiver lui méme au premier usage.
    Cela ne peut tenir qu a ça ,les pressions sont puissantes ,Les experts d ingienerie inverse rares et faibles .
    Ceci peut etre mis en oeuvre dans tout les domaines de l electronique et de l informatique

    Alors il faut bien reflechir

    • > Nous contacter 18 avril 2007 11:08

      Voici une fiction, et en particulier du code qui pourrait se trouver dans les machines a voter, code noyé dans plusieurs milliers de lignes.

      Mais bien entendu CECI N’EST QUE PURE FICTION ET EN AUCUN CAS UN APPEL A
      TRAFFIQUER LES MACHINES A VOTE. LE DEVELOPPEUR DE CE PROGRAMME NE POURRA PAS ETRE POURSUIVI POUR QUELQUECHOSE QUI N’EXISTE PAS

      if (pourcentageDuCandidatAElireAbsolument < 29) [

      . //

      . // attention le candidat va être éliminer car il n’a pas 29% des voix

      . // il faut détourner le vote du citoyen

      . //

      . affecterLeVoteAuCandidatAElireAbsolument() ;

      ] else [

      . // il y a de la marge

      . // on prend en compte le vote du citoyen (le niais !)

      . affecterLeVote()

      . recalculerLePourcentageDuCandidatAElireAbsolument() ;

      ]

      Voila. Ces quelques lignes (moins d’une centaine) peuvent trafiquer une élection présidentielle !

      Autre possibilités de déviances des machines a voter :

      - entre le moment ou l’électeur s’identifie et le vote, la machine peut faire des statistiques sur la rapidité du vote (vote certain) ou en déduire des hésitations informations très utiles qui peuvent indiquer le niveau d’adhésion a tel ou tel prétendant.

      - d’autre part, les bulletins de vote sont détruits, mais une machine a voter ne peut pas être détruite. Par exemple son disque dur contient des informations. Que deviennent ces informations ?

      Bref la liste est longue !!!

  • DemExp : vie démocratique à l’âge de l’information 22 octobre 2005 23:51, par Alexandre Santos

    Bonjour,

    Suite à l’intervention de Pierre Muller à Agoravox j’ai pris connaissance de ce site.

    J’ai lu la section "qui sommes nous" je comprends et partage les inquiétudes par rapport au passage à la votation électronique. Ceci étant dit je pense que l’informatisation des procedures démocratiques offre des possibilités qui ne sont pas encore explorées par les essais en cours actuellement.

    Dans un article écrit sur Agoravox je détaille le fonctionnement d’un système de prise de décision démocratique appellé DemExp. Je serais curieux de connaître vos opinions sur ce système et si possible d’enrichir le débat sur ce système (si possible dans le forum attaché à l’article), vu votre expérience sur les questions du vote électronique.

    Bien à vous,

    Alexandre Santos

  • oui au vote electronique 24 juillet 2006 23:21, par Philippe VIGNEAU

    je ne comprends pas tres bien votre position de rejet epidermique du vote electronique !...

    je suis totalement d’accord avec vous sur vos preoccupations et sur le fait que potentiellement il y a des risques lies au vote electronique... Mais ces risques existent aussi avec les votes par procuration...

    de plus technologiquement on a tout pour y arriver en open source... les avantages apportes par le e-vote ne sont a mon sens pas negligeables : on peut multiplier les votes beaucoup plus facilement et donc avoir plus de democratie... on peut envisager des moyens tres simples de controler les e-votes en tout anonymat...

    vraiment je ne sais pas qui est derriere vous mais je pense que vous vous etes un peu trompe de cause a defendre...

    • non au vote electronique ? 25 juillet 2006 00:39, par Pierre MULLER, webmestre

      "rejet epidermique du vote electronique" Sans doute ce site peut donner cette impression. Il commence à manquer de cohérence (refonte en projet) : certaines parties datent de ses débuts, où il y avait effectivement un rejet épidermique... un rejet avant tout de ce qu’on nous proposait : des machines à voter mal sécurisées, de la com’ lénifiante et de l’autisme vis à vis de tout ce qui se passait à l’étranger.

      Je devine que vous parlez de vote par internet, et non pas des machines à voter. La technologie est immature, comme le montre le rapport SERVE (largement cité par les trois rapports d’expert lors du vote de juin), ou l’insécurité fondamentale d’Internet. Il n’y a pas de solution actuellement. L’open source n’y changerait rien : garantir que le serveur contienne le logiciel publié est délicat, garantir la même chose pour les ordinateurs des électeurs est impossible, et garantir que tout cela communique sans embrouille non plus.

      "Mais ces risques existent aussi avec les votes par procuration..." Je peux développer si vous voulez, mais ce ne sont pas du tout les mêmes risques ni les mêmes conséquences, donc c’est comparer des pommes et des oranges.

      "les avantages apportes par le e-vote ne sont a mon sens pas negligeables : on peut multiplier les votes beaucoup plus facilement" Rien n’empêche de commencer à le faire avec le vote traditionnel. C’est juste un peu coûteux et un peu lourd, mais rien d’insurmontable à mon avis.

      "on peut envisager des moyens tres simples de controler les e-votes en tout anonymat..." Hélas, le vote par internet est extrémement complexe, et le contrôle et l’anonymat sont au départ conflictuels.

      "vraiment je ne sais pas qui est derriere vous" Pourquoi voulez-vous forcément qu’il y ait quelqu’un derrière nous ? A part, de façon très informelle, une bonne partie de la communauté universitaire et des informaticiens dont nous relayons les inquiétudes ?

    • Je ne vois pas en effet pourquoi il y aurait quelqu’un derriere cette recherche de securité du vote electronique
      tous les rapports d’experts independants tirent la sonnette d’alarme ;.. et il n’y a personne derriere ces gens la ... quel interet en tireraient ils ? personne n’a d’actions dans l’edition de bulletins papier ! pourtant tous les pays qui ont été un peu trop vite et ont mis la charrue avant les boeufs en mettant en place le vote electonique sans validation de bulletins papier reviennent sur cette methode pour maintenant mettre en place ces securisations la ! alors pourquoi notre ministre de l’interieur actuel s’y oppose ? lui n’aurait il pas plutot interet a pousser un tel system ... non controlable ? depuis qu’il traine un peu trop du coté de Washington .... ( ... ) ... d’où il casse la france pour ses choix alors meme qu’il fait partie du gouvernement qu’il critique a l’etranger ... on peut au contraire se demander qui est derriere l’acceleration de la mise en place de ce vote electronique non sécurisé ! et a qui profiterait un tel systeme opaque !!

      mon opinion est faite et je mets tout en oeuvre pour sensibiliser ma municipalité a ne pas mettre en oeuvre le vote electronique NON SECURISE ... ce qui ne veut pas dire que je m’oppose a ubn progres electronique ... mais qu’il se fasse avec tous les systemes possibles de securisation qu’on refuse aujoud’hui sans raison !

      que l’on edite des bulletins papier simultanés au vote electronique verifiables par l’electeur au moment de l’activation du vote ... et que ces bulletins aillent alimenter une urne inviolable qui puisse servir de controle en cas d’anomalie ou de contestation ... et qu’elle fasse l’objet de controles aleatoires par huissiers afin de verifier si le vote electonique est bien en coherence avec les bulletins papier emis et verifiés par les electeurs au moment de leur vote .. dont cette urne constituera la seule preuve !

    • oui au vote electronique 4 mars 2007 20:14, par henri

      J’ai essayé la machine à voter sur : http://machine-a-voter.no-ip.info/
      Je trouve ça plutôt bien.

      Voir en ligne : http://machine-a-voter.no-ip.info/

      • oui au vote electronique 5 mars 2007 14:42

        Bof, c’est rien qu’un occasion de plus de taper sur Sarkozy le méchant.
        Après tout, si ça amuse certains, pourquoi pas...

        • oui au vote electronique 6 mars 2007 00:00, par banjo et kazoï

          Peut être parce que ce monsieur sarkozy est justement plus que favorable à la machine à voter.
          Et puis il vaut mieux en profiter avant qu’il ne soit élu, parce qu’après, sous l’Etat policier, le monsieur risque d’être moins gentil.

    • oui au vote electronique 13 mars 2007 21:38, par Jean-Baptiste

      Il ne s’agit pas d’un rejet épidermique au vote électronique, mais d’un rejet parfaitement logique et scientifiquement justifié. Vous abordez le thème de l’open-source, ce qui démontre que vous êtes quelqu’un ayant des connaissances approfondie en informatique, ce que l’on ne peux exiger de tout les citoyen, ce qui pose donc le problème du remplacement du contrôle citoyen, par le contrôle des seuls spécialistes. C’est sur que le contrôle citoyen a des limites, mais permets d’offrir des garanties bien meilleures, que celles liée à la mise en place des machines actuellement homologuées (y compris d’ailleurs dans le cas ou le firmware serait open-source). Pour l’anectode, il semble que Richard Stallman se soit déclaré contre la mise en place du vote électronique, y compris dans sa version open-source.

    • oui, MAIS NON au vote electronique 26 mars 2007 18:24, par vanalex

      "J’aime" ton argument :
      "Mais ces risques existent aussi avec les votes par procuration"
      Mais tu oublies une chose, combien y a t’il de personnes qui votent par procuration ? Dans le cas présent tout le monde votera de la même façon, c’est à dire électroniquement, autant dire que tu viens de clore le débat tout seul.

      Mais sinon, j’ai tout de même une question, on sait qu’il est possible de "magouiller" aux élections, c’est du déjà vue à Paris. Je pense qu’il faudrait faire une audite sur toutes les façons de "magouiller" une élection (les pires scénarios) puis faire la même chose mais cette fois avec le système électronique et ensuite peser le pour et le contre.

      Parce qu’en fait sur ce site, on ne dessant que le système électronnique. Mais pas système actuel. (Lire le Canard enchainé sur les dernières électiosn de Paris).

      Voir en ligne : http://www.icanard.com

    • oui au vote electronique 8 avril 2007 03:08, par Kiya

      Bonsoir,
      Je vous rejoinds à 100% sur votre commentaire. La fraude n’aura pas attendu l electronique pour apparaitre et je ne comprend pas ces réticences. Nous devrions être méfiant de tout ce qui nous entoure à ce tarif puisque l’informatique est omniprésent dans nos vie. Nul n’est infaillible l’informatique aussi par définition donc... soit l’erreur de comptage est minim et risque de ne pas se voir, soit elle est massive et sera detecté aussi tot. Toute autre erreur se verrait immédiatement, et sans erreur pas de correction...Mais j’accorde qu’en cas de probleme c’est le retour aux urnes obligatoire.

      Quand à l’instrumentalisation faite de ce mouvement de protestation contre le vote electronique contre le parti qui met en place ce procédé est tout bonnement absurde.

      D’un point de vue informatique je m’inquieterais un peu plus des technologies RFID et autres que d’une machine à compter...

      • oui au vote electronique 8 avril 2007 16:06, par Chantal Enguehard

        Vous écrivez : "soit l’erreur de comptage est minim et risque de ne pas se voir,"

        C’est bien là qu’est le risque. Les élections sont souvent serrées, il suffit de peu pour faire basculer le sens sur scrutin. Or, comme vous le rappelez, ne fraude ne portant que sur quelques points de pourcentage ne peut être détectée, mais elle peut tout changer !
        Rappelons-nous les 200 000 voix séparant Le Pen de Jospin, ou les 30 000 voix départageant Prodi de Berlusconi.

        Ces quelques points sont aussi très important pour les petits partis qui ont un meilleur rembousement de leur campagne s’ils franchissent la barre des 5%.

        D’ailleurs les candidats et partis ne s’y trompent pas. La plupart se sont déclarés contre ce nouveau mode de vote dont les résultats sont invérifiables.

      • oui au vote electronique 13 juin 2007 23:16, par aspho

        Vous n’imaginez pas ce qu’on faire faire a ce que vous appelez négligemment "machine à compter" ! Cette machine, pourrait être équipée de capteurs divers qui sauraient faire un beau "profilage" de votre personne en pleine action de vote...le tout agrégé avec les données qui figurent sur votre carte d’électeur explicites ou non...et le tour est joué, la prochaine fois , comme le font les "marketeurs" , on vous proposera votre choix le plus probable, fonction de votre profil...

    • oui au vote electronique 29 avril 2007 22:52, par simplenux

      Et alors tu crois que nous sommes informatitiens pour verifier si le code est bon ou non ?
      De plus nous exigeons de pouvoir reconter les voies. Ce qui bien sur impossible avec un truc électronique.
      En claire nous refusons la technocratie toute puissante des experts . Qu’ils ayent faire leurs conneries ailleurs .

  • Les machines à voter n’étant légalement utilisable que dans les villes de plus de 3500 habitants, je recherche :
    - La définition de ce qu’est une ville de 3500 habitants (3500 habitants réel, compté quand ? dernier ressencement ? estimation ? ou 3500 inscrits sur les listes ?)
    - Ou plus peut être plus simplement, la liste officielles des villes de plus de 3500 habitants
    - La liste des eMails de ces maires de plus de 3500 habitants

    Juste pour les 3 machines aggréées en France :

    Une copie informatique des manuels d’utilisations des machines à voter fournis avec ces machines aux communes. Si possible le maximum de documents, mais juste le manuel et documents que le bureau de vote utilisera serait déjà très bien.

    Des photos de ces machines, ouvertes, fermées, sous tous les angles. Je n’en ai jamais vu en vrai et j’aumerais bien les voir en détails. Etrangement celà semble assez difficile de trouver toute une série de photos...

    Des photos des scellés de ces machines, pour voir où ils se trouvent et voir comment ils sont. Car jamais vu.

    Merci de votre aide, A+

    • Je recherche quelques informations... 7 mars 2007 16:39, par Pierre MULLER (ordinateurs-de-vote.org)

      Quel est le but ?

      • Bonjour,

        Concernant les photos et documentations, c’est juste pour m’informé et mieux comprendre le déroulement et procédure de la machine.
        Et vu que tous les bureaux de votes auront ces documents à disposition, ils n’ont rien de secret et pourrait logiquement être diffuser sur les sites gouvernementaux, juste pour info.

        Concernant la liste des villes :
        J’envisage de faire un petit questionnaire que j’enverrais à de nombreuses communes, qui se sont ou non interressées aux machines à voter.
        Ceci librement, et sans aucun soutient d’un quelconque site ou association, juste en tant que simple électeur ayant des connaissances scientifiques sans plus.
        Je n’ai pas encore rédigé ce questionaires, mais en gros :
        - Questions de base pour vérifier si la mairie à ou non des lacunnes ou bonnes connaissances en ce domaine,
        - Questions sur la sécurité de ces machines,
        - Questions sur les certifieurs et garants,
        - Questions sur les éventuelles fraudes,
        - Questions sur la transparence
        - ...
        Faut que je remette tout celà au clair.

        Ce serait au passage l’occasion d’un rappel de la loi et des recommandations électorales.

        Les mairies auront le choix de donner ou pas leur accord pour les publier sur un site créé à cette occasion, anonymement ou pas selon leur choix. Bien ils restent libre de répondre ou pas.

        Voilà, A+

        • Je recherche quelques informations... 8 mars 2007 17:27, par bigbig

          Hier, je suis aller voir le site :
          http://www.wijvertrouwenstemcompute...

          Ne connaissant pas vraiment la langue, je n’ai que regarder les images et listes de composants.
          C’est la site où j’ai trouver le plus d’image de la machine NEDAP !
          Et l’on vois les cartes internes, la liste des composants et datasheet correspondant.
          Visiblement, pour ceux qui connaissent l’électronique et l’informatique, un très gros travail à été fait !
          Sans compter la mise en forme de divers documents et de leur site, chapeau !

          Le scellé semble être un bout de papier numéroté et signé et qui doit avoir un fil de fer interne. A priori, facilement falsifiable donc, du moins au yeux d’un bureau de vote. (Les experts ont sans doute d’autres moyen de vérifier ce scellé)

          Sinon, une liste de ville de plus de 3500 habitants ?

  • Forum tous-usages 8 mars 2007 18:06, par bigbig

    Trouvé :
    http://partiblanc.blogspot.com/2006/11/le-collectif-vote-blanc-sadresse-au.html

    Note : Je ne retiens pas tout ce qui est sur faut-il ou faut-il pas légitimer le vote blanc.
    La constitution dit :
    « Le suffrage peut être direct ou indirect dans les conditions prévues par la Constitution. Il est toujours universel, égal et secret »

    Or selon le choix de la commune à mettre en place une machine à voter ou non, l’électeur se retrouve devant plusieurs possibilités :
    - Vote papier : Votes valide / Enveloppe vide, bulletins mutiples, bulletin raturé... (Vote nul au yeux de la loi) / Peut-on juste signer sans mettre d’enveloppe dans l’urne ??? (Si quelq’un à la réponse...)

    - Machine à voter : Votes valide / Vote blanc / Peut on juste signer sans valider de choix sur la machine à voter ??? (Si quelq’un à la réponse...)

    => Le vote blanc est proposé avec la machine, mais aucunement avec le vote papier !
    => Le vote via machine ne permet pas de choisir des bulletins multiples, de raturer, bref exclu certain vote nuls !

    Ces 2 points montrent clairement une inégalité pour l’électeur selon qu’il y ai ou non une machine à voter. Tous les électeurs ne sont plus égalitaires. Contraire à la constitution donc.

    A noter que si l’on considère que deux catégorie :
    - Vote exprimé et validé
    - Vote non exprimé ou non validé
    Alors les 2 systèmes proposes ces même 2 possibilités.
    Sauf que la machine à voter propose un bouton réellement appelé "Vote blanc".

    Donc 2 possibilités pour réintégrer l’égalité constitutionnelle :
    - Supprimer les machines à voter (c’est à dire annuler des lois)
    - Rajouter un bulletin papier "Vote blanc" (Plus dur car necessite la création d’une nouvelle loi qui doit entrer en vigueur)

    A noter que l’auteur du site signale qu’il crois bien que la loi étant passée, c’est trop tard pour l’annuler sur ce modif puisqu’elle à déjà passé le conseil constitutionnel (qui n’a ou pas été informé sur ce point, aucune idée)

    Quelqu’un sait-il si il y a ou non de véritable définition juridique pour les votes blancs et les votes nuls ?

    A+

    • Forum tous-usages : Collectif vote blanc 23 mars 2007 09:43, par Mehdi Guiraud

      Bonjour,

      Etant co-fondateur du collectif du vote blanc je me permet de répondre aux interrogations :
      selon l’article L66 du code électoral les vote blanc (bulletins blancs) n’entre pas en compte dans le décompte des suffrages exprimées.
      En ce qui concerne les machines à voter. Le compte des "vote blancs" doit être donnée à la fin du scrutin.
      Dans l’article L65 du même code :
      « Dans les bureaux de vote dotés d’une machine à voter, le président, à la fin des opérations de vote, rend visibles les compteurs totalisant les suffrages obtenus par chaque liste ou chaque candidat ainsi que les votes blancs, de manière à en permettre la lecture par les membres du bureau, les délégués des candidats et les électeurs présents. Le président donne lecture à haute voix des résultats qui sont aussitôt enregistrés par le secrétaire. »

      « 

      Peut-on juste signer sans mettre d’enveloppe dans l’urne ???

       »
      Ensuite je ne crois pas que ce soit possible de juste signer sans voter : (L62)
      « A son entrée dans la salle du scrutin, l’électeur, après avoir fait constater son identité suivant les règles et usages établis ou après avoir fait la preuve de son droit de voter par la production d’une décision du juge du tribunal d’instance ordonnant son inscription ou d’un arrêt de la Cour de cassation annulant un jugement qui aurait prononcé sa radiation, prend, lui-même, une enveloppe. Sans quitter la salle du scrutin, il doit se rendre isolément dans la partie de la salle aménagée pour le soustraire aux regards pendant qu’il met son bulletin dans l’enveloppe ; il fait ensuite constater au président qu’il n’est porteur que d’une seule enveloppe ; le président le constate sans toucher l’enveloppe, que l’électeur introduit lui-même dans l’urne. »

      Je ne saisis pas votre position par rapport à la nécessité d’avoir des bulletins blancs dans tous les bureaux de vote. Je crois que c’est un combat différent du votre, Cela n’empêche donc pas le soutien.

      Bravo pour votre action en tout cas que je suis depuis longtemps.

  • Forum tous-usages 12 mars 2007 11:26, par Sabine

    En fait, ce serait plutôt une question (qui a peut-être déjà été posée).

    Est-il possible légalement, de refuser la machine à voter et d’exiger des bulletins, une enveloppe, un isoloir et une urne scellée ?

    • Forum tous-usages 12 mars 2007 17:31, par ordinateurs-de-vote.org

      Nous sommes avant tout des informaticiens. Nous manquons de juristes. Néanmoins, nous allons travailler à creuser ce type de question d’ici l’élection.

    • Forum tous-usages 13 mars 2007 15:28, par bigbig

      Bonjour,

      Tout d’abord je précise que je ne suis pas non plus juriste.
      Mais j’ai pris le temps de lire : Le code electoral, la constitution, et de nombreux autres documents dont de nombreux sur le site du conseil constitutionnel.

      Pour répondre à la question :
      "Est-il possible légalement, de refuser la machine à voter et d’exiger des bulletins, une enveloppe, un isoloir et une urne scellée ?"
      D’après Science & Vie :
      « si un électeur mis devant le fait accompli "proteste et exclut de voter sur ordinateur, cela sera tout simplement assimilé à un refus de vote" précise-t-on, serein, au ministère de l’intérieur. »

      D’un point de vue purement légal, celà semble effectivement être le cas.
      En effet, pour un bureau de vote donnée, la loi indique qu’il ne peut y avoir que :
      - Soit le vote papier classique,
      - Soit le vote par machine à voter
      Il n’y a pas possibilité de mettre ces 2 type de vote dans un même bureau de vote. (Celà serait d’ailleurs considéré comme effectuer un seconde vote non officiel dans un même bureau de vote et celà est totalement interdit et fortement sanctionné)

      Or chaque électeur n’était inscrit que dans un seul bureau de vote, il ne lui sera proposé qu’un seul des 2 types de votes.
      Si il refuse d’effectuer un tel vote, il le fera de sont plein gré et donc ce sera bien assimilé à un refus de vote.

      Donc NON, impossible d’effectuer une tel demande !

      Alors que peut-on faire à ce jour ?
      - De la prévention, en informant les maires, municipalités, candidats... (Ce que fait ce site) et les dissuader de s’équiper ou d’utiliser leur machines déjà achetée (Là celà devient très dur !)

      - Faire invalider les modifications de lois sur les machines à voter via le conseil constitutionnel (Les lois étant déjà passé, je crois que c’est trop tard, mais ne connais pas assez ce domaine pour être sur)

      - Idem via le Président de la République (Je ne sais pas vraiment si il peut faire celà ou pas, ni les délais). Encore faudrait-il réussir à le convaincre, sachant que ce sont ces ministères qui ont mis en place ces modifications de loi et les aggrément.

      - Agir le jour de l’élection, en tant que simple électeur :
      Je pense que c’est la solution la plus réaliste mais aussi bien ardue. Il s’agirait de faire annuler l’élection complète, ce qui ne s’est encore jamais fait !

      Que peut faire l’électeur :
      - Lors de sont vote, dans son bureau de vote désigné, tout électeur à le droit de faire porter sa réclamation sur le Procès Verbal à sa disposition.
      - Tout procès verbal ayant une ou plusieurs réclamations sont envoyée au conseil constitutionnel qui tranchera la question. Si la réclamation est valide, alors ce conseil devra agir en conséquence :
      . Soit en invalidant les votes du bureau de vote si la réclamation porte sur un problème local
      . Soit en corrigeant le nombre de votes (Ex : Si 5 électeurs n’ont pas eu à s’identifier pour voter, alors 5 voix du candidat majoritaire lui sont soustrait par exemple. En gros, ils corrigent en se plaçant dans le cas extrème désavantageant le candidat majoritaire)
      . Soit il annule complètement le vote (Je suppose qu’ils peuvent le faire, pas grand chose de trouvé à ce sujet)

      Les autorités et les candidats peuvent aussi, sous 48h, porter réclamation auprès du conseil constitutionnel. (L’électeur n’as pas cette possibilité)

      Il faut bien sur de véritables arguments, preuves à l’appui, (Une simple suspicion n’est pas valable, ni reconnu par la loi.)
      Je vais d’ailleurs essayer de lister de tel arguments, que l’on soit avec un vote papier OU avec une machine à voter.

      - Après les élections, il y a peut être possibilité de porter réclamation au tribunal administratif, mais je ne connais pas les modalités, conditions et possibilités de cette dernière option.

      Attention :
      De son côté, l’électeur dois lui aussi parfaitement respecter la loi.
      Il est interdit et sanstionner de perturber des élections, de menacer même verbalement des personnes ou de même toute discussions à l’interieur du bureau sont interdite. C’est bien normal, il ne faut pas qu’il y ai de perturbation, d’intimidation ou autre lors de tout vote qui doivent être effectué en toute libertée.
      L’élection dois se passer le plus paisiblement possible. Tout problème pouvant (et non devant, on à le droit de fermé les yeux si personne ne veut signaler l’incident) être inscrit au procès verbal (Parc ontre, on n’as pas le droit de vous le refuser).
      Et c’est après le vote que toutes les réclamations sont regardées par le conseil constitutionnel qui agit en conséquence.

      Voilà, A+

      PS : Je n’ai pas citer les texts de références pour ne pas alourdir mon message. Mais peut les indiquer si besoin.

      • Forum tous-usages 19 mars 2007 15:48, par Sabine

        D’accord merci pour cette précision. Je ne crois pas qu’il y ait de machines à voter dans ma ville, mais je vais d’ici à la fin de l’année déménager, et je crois que là il y en aura (Le Havre). Je serais donc peut-être concernée pour les municipales

      • Forum tous-usages 14 juin 2007 00:00, par aspho

        Il faut en effet inciter les électeurs à faire mentionner leurs réclamations sur les procès verbaux.

        Exemple :

        Un ami votant dans les Hauts de Seine (92) où son bureau de vote est équipé d’une machine à voter m’a alerté du fait suivant.
        >
        Sur les bulletins de vote PAPIER figurent non seulement les noms
        des candidats et suppléants, mais aussi leur PARTI ou la Coallition qu’ils
        représentent, voire les logos figurant sur les bulletins.
        Les bulletins sont en fait produits par les candidats et soumis au contrôle d’une commission "de propagande"
        nb : il existe une jurisprudence (Conseil Constitutionnel) sur les mentions autorisées sur les bulletins papier qui offre la possibilité d’un quantité et d’une d’information assez large.

        Or la machine à voter du bureau de vote en question ne délivre pas les mêmes informations et se contente des noms des candidats et des suppléants.
        >
        Ceci induit donc un défaut d’information vis à vis des personnes votant dans
        des bureaux équipés de machines à voter et une inégalité vis à vis des autres électeurs disposant de bulletins papiers plus riches en informations sur les candidats.

        C’est aussi une inégalité entre candidats : ceux se présentant dans les circonscriptions équipées de machines à voter n’ayant pas la même faculté d’information que par bulletin papier.

        Ce fait peut être générateur d’erreurs, les personnes ne connaissant pas
        toujours les noms des candidats et pouvant souhaiter voter pour un parti, une étiiquette plutôt que pour une personne qu’ils ne connaissent pas toujours.
        >
        Ceci peut bien entendu porter préjudice à tout candidat, la personne hésitant au
        moment de voter peut être amenée à voter à l’encontre de ses convictions ou
        "blanc" pour éviter de voter au hasard.
        (Comment sont distingués les homonymes et presque homonymes : noms identiques ou voisin et présom différents, ou voisins)

        Il y a peut-être là matière à protestation ?

        • Forum tous-usages 16 juin 2007 00:43, par Chantal Enguehard

          Il y a un guide ici qui fait la liste d’un certain nombre d’incidents ou de non observation du code électorale.

          Ce guide explique également comment faire porter des remarques de telle manière qu’elles soient vues et, peut-être, prises en compte.

          Cela peut paraître un peu compliqué à première vue, mais c’est faisable avec un peu de temps et beaucoup de motivation. Des contacts sont indiqués.

  • Le Monde nous relaie ! 19 mars 2007 15:50, par Sabine

    Enfin, une réaction dans la presse : http://www.lemonde.fr/web/article/0...

    Voir en ligne : http://www.lemonde.fr/web/article/0...

    • Le Monde nous relaie ! 16 avril 2007 00:23, par Hubert

      Je crois que l’argument clef est lâché dans cet article, par Hervé Palisson :

      "Les machines à voter sont accessibles aux malvoyants, permettent un dépouillement immédiat, sans gâchis de papier, sans besoin de table de dépouillement, de scrutateurs, etc., plaide pour sa part Hervé Palisson, directeur de France-Election, importateur en France des machines à voter néerlandaises Nedap. Il faut savoir que, faute de volontaires, ce sont des employés municipaux payés en heures supplémentaires qui procèdent au dépouillement dans certaines communes."

      Tout est dit : les machines à voter permettent un vote sans scrutateur, c’est l’unique (ou en tout cas principale) raison pour laquelle nous les refusons.

      Je précise que je suis tout-à-fait pour le gravage en braille ou en relief des noms des candidats sur les bulletins, et que l’intervention de Thierry pour des machines à voter mécaniques (un peu plus bas ici) me paraît très constructive.

  • Comment peut on être aussi irresponsable et arriéré pour souhaiter le maintien des bulletins de vote papier .
    On a informatisé les impots et ....personne ne les a payés à ma place
    Et puis ça pourrait être drôle le piratage des votes , non ?
    Je verrais bien Besançenot comme président , pour faire baisser le prix des timbres ou Bové pour retourner aux charrues à boeufs , pas vous ?
    Alors moi , je vote "pour" le vote informatique
    Qui peut etre "pour" l’abattage de milliers d’arbres qui serviront a faire les torches culs qu’on va mettre dans la fente pour se faire encore en ....choser par *** insultes à des présidentiables, message édité par le wemestre *** ?

    Alors mille fois OUI au vote informatique !

  • Ce n’est qu’une première étape avant l’apparition de la bête monstrueuse annoncée pour l’apocalypse où nous sommes, la bête ou tentative de gouvernement mondial a prévu après le long abrutissement des masses via les médias distillant la peur et les poisons dans la nourriture et les médicaments, de marquer les gens par une puce sous la peau afin de les controler et les asservir tel du bétail : les autres enchainements invisibles sont les crédits sur 30, 40, 50 ans afin d’enchainer les gens à leur merci par des emplois de moins en moins rémunérés, suppression des classes moyennes, ensuite dévalorisation totale de l’argent qu’ils émettent virtuellement, sans équivalent en or, et non par les états démissionnaires et manipulés par eux : les futurs cataclysmes climatiques dont ils sont largement responsables avec la complicité passive des endormis vont alimenter des peurs dont ils vont se servir.
    Il est URGENT que les masses se réveillent et reconquièrent leur liberté de pensée et leur autonomie alimentaire : graines germées par ex ou jardin et eau potable seront la seule solution de survie à partir de 2008. Sarko est asservi à ces monstres, ouvrez les yeux !!!!!!!

    La libération passe par la suppression totale de la PEUR en soi et la prise en main de sa destinée sans aucune dépendance autre que les autres dans le même mouvement.

    Nous sommes dans un vaste mouvement de nature nazie qui se cache sous d’autres apparences trompeuses afin de mieux manipuler les psychismes. Tout ce processus est en cours avant le réveil définitif de l’humanité et l’ouverture à ses pouvoirs endormis. Les drogues se cachent dans les boissons gazeuses, les additifs, les vaccins, les tabacs, les alcools, on veut détruire le bio car il échappe encore à ces poisons destinés à abrutir pour mieux vous conduire à l’abbatoir. Il s’agit d’une vaste machination anti-vie, anti-amour, anti-lumière..

  • Forum tous-usages 27 mars 2007 09:37

    votre petition electrinique et le meme procede que la machine a vote
    qui la controle ???
    a qui faire confiance ???
    a qui vat elle servire ???

    • Forum tous-usages 27 mars 2007 14:52, par Pierre MULLER, webmestre

      Voir notre page d’explications, paragraphe : "Une pétition électronique contre le vote électronique, n’est-ce pas contradictoire ?"

      Elle sera portée au Président de la République. Déjà, elle réveille les médias et elle finira par bloquer l’utilisation des machines. Oui, on commence à y croire.

      Et un spécialiste de la chose nous prédit un emballement médiatique "force 8 dans les quinze jours qui viennent".

  • Forum tous-usages 30 mars 2007 00:35, par P.Leroux

    URGENT

    A des fins de contrôle du déroulement des votes électroniques, ne serait il pas important d’organiser à titre privé des votes
    "papier" avec enveloppe et isoloir à la sortie des bureaux de votes électroniques ?

    il conviendrait de s’assurer d’une surveillance la plus rigoureuse et proche possible du code électoral de ces scrutins.

    En examinant les resultats, on pourrait ainsi déterminer quel écart observe t’on entre ce vote officieux et le vote officiel mal sécurisé,
    si cet écart dépasse un écart type explicable par les abstentions et refus de re-voter d’une part des votants, et ainsi avoir un argument solide pour demander une annulation ou une reconsidération des résultats électroniques dans une telle éventualité.

    FAITES CIRCULER AUTOUR DE VOUS, MERCI DE VOTRE ATTENTION ET DE VOTRE VIGILANCE, DIFFUSEZ Au MAXIMUM CETTE INFORMATION

    Si vous avez conaissance d’une autre initiative de ce type, il conviendrait de coordonner ces efforts pour mettre au point
    la procédure et la façon de présenter ce vote de test au public.

    pour ce faire, contactez moi ici :

    pour-un-vote-sans-erreurs-ni-fraudes(at)hotmail.fr

    (remplacer "(at)" par @)

    toute contribution permettant d’organiser un scrutin alternatif dans les bureaux de vote concernés par les "machines a voter"
    serait la bienvenue,aussi bien de la part de bénévoles que par le pret de matériels mais aussi et tout particulierement par la contribution bénévole d’huissiers ou de magistrats pour s’assurer du bon déroulement de ces scrutins
    et leur conférer la légitimité nécessaire.

    toute proposition pour héberger cette initiative sur une page internet sera aussi chaleureusement accueillie et étudiée.
    (pour y prodiguer les conseils mis au points quand à l’organisation d’une telle opération)

    merci d’avoir lu ce message et merci d’avance à tout ceux qui le feront circuler.

    • Forum tous-usages 2 avril 2007 16:02, par Chantal Enguehard

      Je comprends votre initiative, mais elle présente un risque d’usure à long terme.
      Si la surveillance que vous suggérez ne détecte aucune anomalie, elle va se relâcher.
      Et, si aucun incident "majeur" n’est détecté, le vote électronique va s’étendre.
      Bientôt, on vous expliquera qu’il est inutile de surveiller puisque "tout marche bien".

      Quand il n’y aura plus de surveillance, tout sera de nouveau possible et cette fois à grande échelle.

      Or, entre deux élections il y a des mises à jour, de la maintenance, des techniciens interviennent sur les machines, sans que ces interventions fassent l’objet d’une quelconque vérification.

  • Bureau Veritas 30 mars 2007 21:43, par Jean-Philippe

    Bonjour.

    Difficile pour un non initié de rentrer dans le débat technique, comme beaucoup dans le doute je préfère m’abstenir et rester sur un mode de vote qui a fait ses preuves et que je suis capable de comprendre.
    Toutefois je me suis posé la question de la vérification puisque si j’ai bien compris, les pouvoirs publics délèguent à des organismes spécialisés le rôle de vérification. La lecture du dernier Canard Enchainé m’a surpris évoquant les liens entre le Bureau Véritas chargé des contrôles et l’ex dirigeant du Medef , Le Baron Seillière. En faisant une simple vérification sur les journaux financiers (La Tribune.FR), je vois qu’effectivement Bureau Véritas est une filiale du groupe Wendel propriété de la famille Seillière. Cela ne suppose évidemment pas une malversation, mais serait un élément supplémentaire de doute pour de nombreux votants. D’autant que je n’ai jamais entendu évoqué ce lien dans les médias. Est ce que vous avez les moyens de confirmer à nouveau cette information et est il possible de connaître les liens capitalistiques entre les différentes sociétés privées intervenant dans ce processus.
    Merci

  • Forum tous-usages 1er avril 2007 21:53, par Christophe

    Besoin de juristes !! souscription si nécessaire !! Besoin de formaliser les réserves pour les rendre recevables devant un tribunal. En particulier il faut faire des actions ville par ville et je suis concerné par ce qui se passe sur Reims.

    Peut on solliciter des juristes qui puissent nous aider à contester le vote électronique auprès du conseil constitutionnel ou d’un tribunal administratif ? A consigner dans les PV des bureaux de vote des réclamations.

    Parmi mes arguments, je ne sais s’ils sont recevables, je pense à la matérialité du vote et à l’exprimer de la façon suivante.

    Exemples de réserves :
    "En votant à Reims, la matérialité de mon vote est supprimée, ce qui n’est pas le cas dans d’autres villes en France. Ces 2 votes sont différents et distincts et cela porte atteinte à la stricte égalité de conditions de vote entre 2 citoyens sur le territoire, en particulier en cas de contestation".

    Par ailleurs, ne faut il pas demander à tous ceux qui sont contre le bulletin de vote électronique de consigner leurs réserves au niveau du bureau de vote de façon à pouvoir engorger le bureau à ce niveau là et à protester de la façon la plus calme et la plus claire possible ? Dans ce cas envisager une liste de réserves et chacun choisira la sienne.

    • question "scénario catastrophe" ? 8 avril 2007 23:57, par fonera

      il paraît que ces machines seront scellés, apparemment sous forme d’étiquette avec un fil de fer

      plus qu’une protection cela ressemble bien à un talon d’achille rendant ces appareils particulièrement vulnérables

      car je m’interroge : que se passe-t-il si cette étiquette est rompue pendant la journée de vote (ce qui peut aussi bien survenir accidentellement que par une tentative de truçage ou encore être motivé par un désir de "sabotage") et que ce "défaut" est constaté publiquement ?

      est-ce que tous les votants du bureau de vote concerné/ou des bureaux de vote concernés se seront déplacés pour rien et verront leur votes exclus du scrutin ?

      et si cela arrivait à grand échelle, est-ce que le resultat final des votes sera encore valable ?

  • bonjour, je viens d’envoyer ce courrier au conseil cconstitutionnel ainsi qu’au ministère de l’interieur, je pense que si ils en reçoive un bon paquet ce sera pas mal : "bonjour, vous venez, dans un communiqué de rappeller la conformité des machines à voter. Le problème, ne jouons pas sur les mots, est qu’il ne s’agit point de "machines à voter" mais bien d’ordinateurs de vote. cette loi datant des années 60 on peut, à juste titre considerer qu’elle ne prenait pas en compte ces ordinateurs. Vu le tollé, je souhaiterai que le conseil constitutionnel revoit son jugement et permettent ainsi à tout les français d’être rassurés. les preuves de la faillibilité de ces ordinateurs sont nombreuses (voyez sur internet), alors je vous en supplie, ne nous laissez pas dans cette gigantesque crainte. merci. j’espère que vous me répondrez."
    les adresses e-mail sont sur leurs sites respectifs
    minichilius

  • Le but (officiel) du vote electronique est d’avoir un dépouillage rapide ?
    Qu’à cela ne tienne : aucun besoin d’éléctronique !

    Les opérations qui sont lentes sont
    1- l’ouverture de l’enveloppe
    2- le comptage des bulletins

    Aucun besoin d’informatique donc : Il suffit d’avoir une machine MECANIQUE, dans laquelle passent les enveloppes.
    Tout au long du parcours d’une enveloppe, elle, puis elle son contenu sont visibles.
    En entrée de la machine, on a une pile de bulletins sous enveloppe
    En sortie de la machine, on a N piles de bulletins, triés, plus une pile pour les enveloppes.

    Le process est simple :
    - l’enveloppe est entrainée dans un rail (on incrémente le compteur de bulletins)
    - elle est ouverte (coupée sur les 4 cotés par exemple), et le contenu est séparé de l’enveloppe
    - un lecteur optique lit le bulletin
    - * s’il comporte une rature ou un pliage (c’est là le point le plus dur à accomplir sans recours à l’informatique) on le dirige vers la pile des nuls et on incrémente le compteur des nuls,
    - * s’il correspond à un des bulletins attendus, il est dirigé vers la pile papier qui lui correspond et on incrémente le compteur concerné
    - * sinon, on le dirige vers la pile des bulletins à trier à la main (et on incrémente le compteur idoine)

    A tout moment du tri, un écran affiche les compteurs en cours.
    A tout moment du tri, les documents sont visibles dans la machine.
    Chaque bulletin est traité séparement.

    S’il y a une panne mécanique, on peut reprendre les bulletins manuellement
    S’il y a un besoin de vérification, on peut compter à la main _ou utiliser une autre machine
    S’il y a une panne electrique, on peut faire tourner la manivelle _non, là je blague !

    Alors : que dites vous de ma machine à dépouiller ?
    Difficile à truquer : le cheminement des bulletins est mecanique, et on voit à fur et à mesure du tri les piles de bulletin se remplir, le recomptage est aisé, les bulletins ne sont jamais perdus de vue.

    • La lecture optique est utilisé dans le secteur bancaire et associatif pour le dépouillement de chèques, et le tout repose sur...de l’informatique. L’erreur est aussi présente, les chèques doivent repasser plusieurs fois les controles avant d’avoir un état définitif, si il est négatif il est traité manuellement.
      Contrairement au dépouillement tous les chèques sont centralisé en un seul point et non disséminé sur toute la france, la technologie et le materiel coute cher. En outre si l’on doit recompter les bulletins il y a fort à parier que le personnel utilisé ne sera pas des bénévoles.

      Cela demanderais donc de différer le résultat des élections de plusieurs jours sans compter la sécurité à mettre en place pour l’acheminement des bulletins à bon port... Hors 24h suffisent aujourd’hui pour avoir un résultat définitif.

      Le point positif est evidemment la presence du bulletin ’physique’ permettant un recomptage :)

      • Pas d’ordinateur de vote : des machines à dépouiller ! 8 avril 2007 16:10, par Chantal Enguehard

        Cette proposition ouvre, de plus, des failles de sécurité importantes : il faudra surveiller les bulletins.

        Actuellement, dans le vote "papier" les bulletins ne sont ni transportés, ni stockés, mais dépouillés immédiatement puis détruits. On ne garde que les bulletins nuls et blancs qui sont annexés au procès-verbal.

        Rénover le mode de scrutin est important, des chercheurs travaillent sur cette question bien plus compliquée qu’il n’y paraît à première vue.

    • C’est assez nul en vérité. La seule et unique solution : que les français se bougent un peu et prennent leur démocratie en main. Comment se fait-il que tant de voix s’élèvent contre le vote électronique, mais que dans le même temps depuis de nombreuses années on ait de plus en plus de mal à trouver des volontaires pour tenir les bureaux de vote et faire les dépouillements ?
      J’ai vu des dépouillements à 2 tables pour 600 ou 700 votants. ça donne encore moins envie aux volontaires d’y retourner la fois d’après ! Le vrai problème, c’est l’intérêt de la population pour le processus démocratique. Quand on a plus de 30% d’abstention au vote, il ne faut pas s’étonner... Et je ne parle pas de ceux qui ne sont pas inscrits... Idem pour le taux d’adhérents dans les partis politiques, les syndicats...
      Le fort taux de participation de cette dernière élection donne un peu d’espoir. Mais que les gens comprennent aussi qu’être citoyen, ce n’est pas juste mettre un bulletin dans l’urne, mais aussi participer à tout le processus qui va autour. LA SOLUTION : L’ENGAGEMENT DES FRANCAIS DANS LA DEMOCRATIE

  • Pour une demonstration en direct le 22 avril ! 8 avril 2007 15:50, par Vincent Lacan

    Pourquoi ne pas saboter une machine a voter le 22 avril ? S’il suffit de 2 minutes pour le faire, il serait intéressant de le faire dans un petit bureau de vote en dirigeant par exemple, tous les votes sur le nom du candidat Bové (au hasard). Cela ne devrait pas changer fondamentalement (hélas ?) la donne pour les élections mais ça changera radicalement notre perception de ces machines !

    • Pour une demonstration en direct le 22 avril ! 8 avril 2007 16:17, par Chantal Enguehard

      Il ne faut pas saboter les machines parce que c’est illégal, et qu’il est fondamental de respecter la loi dans une démocratie, surtout quand on défend la démocratie, n’est-ce pas ?

      Effectivement 2 min suffisent comme l’a énoncée la commission officielle irlandaise CEV, mais pas n’importe quand, en tout cas pas pendant les élections, mais avant (et même avant que les élus ne paramètrent les ordinateurs).

      voir http://www.recul-democratique.org/D...

      • Si on s’interdit le recours à des méthodes illégales*, on peut néanmoins rendre l’utilisation des machines à voter plus difficile que prévu. Par exemple, en mettant beaucoup de temps à voter, pas assez pour que cela soit considéré comme de l’obstruction (jouons la comédie de l’utilisateur en difficulté, mais pas du débile complet quand même) mais suffisamment pour que, si un certain nombre d’électeurs imite le geste, on fera la constat que le vote avec machine à voter demande plus de machines que prévu (et donc plus cher).
        Bien sûr cela n’a de sens qu’aux heures les plus chargées de la journées (pas le matin, en particulier).

        * l’argument du message ci-dessus est spécieux, ceci dit. Dès que l’on considère qu’une loi, même issue d’un processus démocratique, porte atteinte au principe démocratique, il est normal (pour un démocrate) de défendre la démocratie, par tout moyen disponible (légal ou pas). Le principe de respect absolu de la loi, c’est le légalisme.
        Néanmoins, il est plus efficace de bien distinguer l’action légale de l’action illégale, et je comprends que ce site ne fait pas le choix d’appeler à l’action illégale. Ce dernier sujet devrait être discuté et organisé sur un site distinct.

        La démocratie est le seul système qui prévoit sa propre chute.

        • Bonjour, ça ne sert à rien pour ralentir, et demander plus de machines à voter : car la Blegique a déjà fait ses calculs : achat mais surtout maintenance = les machines coûtent 3 fois plus cher que le vote papier.

          Quant aux arbres "sauvés", ce n’est pas le bulletin qui représente plus de papier (4 bulletins par page A4), mais bien la profession de foi, les affiches électorales, les tracts... Ne déplaçons pas le problème...

          • Si on alimente les machines à voter sur le secteur, on les relie au réseau électrique d’EDF, donc à l’extérieur.
            Or d’après le § 1.2.1 (généralités) de l’arrêté du 17 novembre 2003 portant approbation du règlement technique fixant les conditions d’agrément des machines à voter :

            « Les machines à voter doivent fonctionner de façon autonome au niveau du bureau de vote, sans aucune connexion avec l’extérieur »

            L’agrément de ces machines n’est donc plus valable si on les alimente sur secteur.

            Or selon l’exigence 76 de ce même arrêté :
            « La machine à voter doit être alimentée à partir du réseau électrique commercial (tension : 240 volt + 10 %/- 15 %, fréquence : 50 Hz ± 2 %). »

            L’agrément tel que défini dans l’arrêté ne peut donc être accordé à aucune machine à voter.

            Bon, admettons que l’on puisse ignorer l’exigence 76 (sans intérêt) et qu’on respecte la clause la plus importante (non connexion à l’extérieur).

            L’argument consistant à dire qu’aucune information ne "transite" sur le secteur n’est pas recevable. En effet, la technologie du "Courant Porteur en Ligne" (CPL) existe, fonctionne et est disponible dans le commerce.

            Enfin, les machines à voter étant des boîtes noires couvertes par le secrêt industriel il n’est pas exclu que parmi tous les exemplaires utilisées, certains aient été discrètement dotés d’un système de CPL leur permettant de communiquer avec l’extérieur. Comme les tests pendant la procédure d’agrément ne sont effectués que sur quelques exemplaires, des variantes peuvent très bien être distribuées parcimonieusement pour corriger des résultats jugés non satisfaisants...

            Exigeons donc tous que toutes machines à voter soient utilisées dans les conditions prévues par l’agrément pendant toute la durée du scrutin et jusqu’à l’impression des “résultat”.

            Voir en ligne : Règlement technique fixant les conditions d’agrément des machines à voter

        • Pour une demonstration en direct le 22 avril ! 22 avril 2007 13:30, par Habitant du Nord

          En fait, pas besoin d’une action quelqconque : il y a d’ores et déjà de nombreux témoignages qui montrent que les machines à voter... découragent les électeurs ! Queues interminables, votants potentiels qui repartent du bureau de vote sans avoir pu remplir leur devoir de citoyen... et tout cela alors que la participation, au niveau national, bat tous les records... CQFD !

          Voir en ligne : http://www.lthd.net/forums/index.ph...

  • Machines Nedap agrées ? 17 avril 2007 15:19

    Arrêté du 17 novembre 2003 portant approbation du règlement technique fixant les
    conditions d’agrément des machines à voter

    [...]

    Exigence 45 :
    Les programmes nécessaires à la réalisation de ces fonctions doivent être des modules
    indépendants et stockés sous forme inaltérable.

    Nous savons que les programmes Nedap sont stockés sur 2 EPROM.
    Or une EPROM étant par nature un composant altérable, comment les machines Nedap peuvent-elles prétendre à l’agrément ?

  • Une vraie machine à voter inviolable et simple. 19 avril 2007 14:41, par Pascal Peyremorte

    A une époque où l’électronique envahi tous les domaines, quoi de plus naturel qu’imaginer un vote dématérialisé ... et si incontrôlable.

    Mais pourquoi a-t-on oublié les solutions mécaniques simples ?

    Imaginez une machine uniquement mécanique, dotée de simples compteurs mécaniques. Une poigné de roues dentées. Pas de prise, pas de piles.

    Ajoutez y une commande de déblocage autorisant un seul appui. Une simple clé mécanique, son orifice n’étant pas accessible au votant, sur la face opposée de la machine par exemple, du côté du personnel de contrôle.

    Voilà un système si simple qu’il est quasiment inviolable et facilement vérifiable.

    Pascal Peyremorte (électronicien).

    • Une vraie machine à voter inviolable et simple. 19 avril 2007 23:00, par Chantal Enguehard

      Vous décrivez presque exactement la machine à voter d’Alcatel mise en service dans les années 1970, celle autorisée par la moi de 1969 sur les "machines à voter". Elle fonctionnait sans électricité.

  • Vote pour la planete 20 avril 2007 06:48, par Valguer

    Halte aux machines à voter !
    Aussi parce que cela ne permet pas à chaque personne qui vote de pouvoir conserver les autres petits bouts de papier pour y écrire la liste des courses à faire au dos.
    Qui a fait le bilan écologique entre la production des composants, l’assemblage et l’entretien de ces machines par rapport à l’impression sur papier recyclé ? Peut-on connaître la réponse ?
    Dessine-nous un mouton Madame, Monsieur.

  • Bonsoir,

    Dans la Circulaire n° NOR/INT/A/07/00018/C. (OBJET : Organisation matérielle et déroulement de l’élection du Président de la. République ) envoyée à tous les maires, il n’est aucunement fait mention des ordinateurs de vote ni dans le déroulement du scrutin, ni dans les opérations préparatoires au scrutin !

    Ont ils été oubliés ?

    Voir en ligne : Circulaire n° NOR/INT/A/07/00018/C

  • Oui à la machine à voter 21 avril 2007 09:13, par Tomtit

    Vous me semblez être des attardés comme on en trouve sur tous les sujets nouveaux, du style des écolos.
    Vos arguments sont le plus souvent confus et contradictoires (l’ordinateur ne fait que ce qui lui a programmé de faire et la machine à voter peut se tromper !).

    Pourquoi prenez-vous votre voiture alors que vous risquez un accident peut être mortel ?

    Par contre, pour des raisons de sécurité, le vote par Internet est à proscrire.

    • Oui à la machine à voter 23 avril 2007 17:56, par Chantal Enguehard

      un vote démocratique DOIT être transparent.

      Le vote par ordinateur de vote n’est pas transparent, il n’est donc pas démocratique.

      D’ailleurs la pétition d’ordinateurs-de-vote.org n’est pas contre le vote électronique, elle est pour le maintien du vote à l’aide d’un bulletin papier car il permet un vote transparent.

  • Forum tous-usages 21 avril 2007 14:31, par Matthieu

    Bonjour,

    Je ne sais pas si l’idée a déjà été lancée, mais je la donne :

    Comment faire pour savoir si le vote est truqué ou pas ?

    - > Le jour de l’élection, une ou plusieurs machines à voter sont tirées au sort (devant les membres des bureaux de vote)
    - > ces machines servent de démonstration sur place, et on compte les votes inscrits
    - > à l’heure du dépouillement, on regarde si le résultat est conforme aux votes effectués en simulation...

    Plus en détail :
    - il faut faire ce test le jour du vote, car le programme peut être programmé pour être actif seulement ce jour là.
    - la machine doit être tirée au sort pour éviter de choisir exprès celle qui n’est pas modifiée !
    - je proposerai que les votes effectués sur cette machine soit suffisamment proches des derniers sondages, pour éviter que l’ordinateur (si il est programmé pour ça) ne détecte la supercherie. Il faut cependant qu’ils soient suffisament défavorables au candidat qui pourrait avoir pu modifier la machine, afin qu’elle déclenche son redressement. (On peut programmer la machine pour qu’elle ne pirate le vote que si le vote est défavorable à untel...) Un exemple serait donc de mettre, à une voix près, les mêmes scores aux 4 grands candidats, et respecter les sondages pour les 8 autres...
    - ne pas oublier de noter chaque vote effectué, par exemple en mettant un bulletin papier dans une urne en même temps !
    - le vote électronique fictif doit être fait publiquement, sous les yeux des assesseurs.
    - comparer, lors du dépouillement, le résultat affiché et celui noté par les assesseurs...

    voilà l’idée...

    Les inconvénients sont :
    - une (ou plusieurs) machine de moins pour voter
    - si démonstration le jour même devant les électeurs => risque d’influencer leur choix ?
    - difficile de faire passer et accepter cet idée dans le temps qu’il reste...

    Voilà... Dites moi ce que vous en pensez, et si vous avez pu la mettre en oeuvre quelque part... (chez moi, on vote encore avec du papier)

    • Forum tous-usages 23 avril 2007 19:24, par Chantal Enguehard

      Cela s’appelle du tests en parallèle (parallel testing)

      Principal inconvénient : vulnérable à la fraude de type "oeuf de Pâques" (chercher sur le site c’est expliqué)

  • Bonjour,

    Pourquoi pas des machines à voter électroniques dotées d’imprimantes comme les distributeurs automatiques de billets (DAB) ?
    L’imprimante imprimerait sur un rouleau à papier "double feuille", une feuille serait conservée dans la machine et servirait à contrôler le comptage électronique lors du "dépouillement", l’autre feuille fournirait un "ticket" avec le nom du candidat choisi par l’électeur qui serait récupéré de façon confidentielle par l’électeur. L’électeur pourra alors vérifier que le nom imprimé est bien celui du candidat choisi.

    Il serait sans doute souhaitable que ce billet remis à l’électeur soit détruit immédiatement après dans la salle de vote.

    Pourquoi n’a-t-on pas conçu les machines à voter comme les DAB ??? J’aimerais bien savoir !

  • Forum tous-usages 22 avril 2007 08:24, par magneticpole

    Bonjour,
    J’aimerais savoir si il est possible de lancer un appel d’analyse statistique des résultats sur les votes électronique en prenant les paramètres suivants :
    Voir quel sont les scores de chaque candidats, ensuite ponderer tout cela par rapport à chaque candidat.
    Indiquer pour quel parti chaque mairie roule.
    Indiquer quelle marque de machine, etc....
    Selon les marques indiquer si on le sait pour quel parti la compagnie privée roule, si possible avoir les noms des dirigeants et savoir par exemple si on sait un peu de leur vie (scientologue, républicain, etc... par exemple bien sur)
    Merci.

    • Forum tous-usages 25 avril 2007 19:18

      Bonjour !
      On l’a déjà fait aux Etats-Unis, et les résultats son calamiteux.
      Je viens de trouver une vidéo/documentaire qui explique le processus. Avant, je pensais que les machines à voter étaient une bonne chose. Mais je crois qu’après avoir regardé cette vidéo, plus personne n’aura un seule doûte sur la façon dont on peut s’en servir pour voler les élections...
      Le danger que je vois maintenant est que si Sarko les a tellement poussées, c’est parce qu’il sait exactement qu’avec elles il peut être élu président sans que personne se doûte de la manipulation... Je ne sais pas... Qu’en pensez-vous ?
      Voici le lien vers la vidéo : http://onnouscachetout.free.fr/hd/

  • Témoignage 22 avril 2007 11:52, par Cyril

    Au bureau de vote 57 de Reims, sur 2 machines à voter, une ne fonctionnait pas. Certaines personnes la manipulaient pour la rendre opérationnelle. Sans succès... Certains votants se faisaient aider dans l’isoloir restant. Conséquence : un allongement très conséquent des files d’attentes. Du jamais vu d’après certains électeurs. Impatients et mécontents, certains réclamaient des urnes. Certains sont repartis sans voter. J’ai pris des photos de la situation. La présidente m’a dit que c’était interdit, ce dont je doute. Leur hostilité contrastait fortement avec les votants qui m’encourageaient dans ma démarche. J’ai décidé de m’éclipser pour mettre ma pellicule à l’abri. Développement et diffusion des photos sur le web lundi.

  • Forum tous-usages 22 avril 2007 14:57

    CE MATIN, AVANT D’ALLER VOTER, voilà ce que je pensais :

    Personnellement je ne suis pas du tout opposé au principe du vote électronique, bien au contraire, et j’espère bien qu’on y arrivera une fois que toutes les craintes (excessives ?) en matière de sécurité et surtout de fiabilité (quid si la machine à voter tombe en panne le jour de l’élection...?) seront levées.

    Les détracteurs n’ont sans-doute jamais participé à des dépouillements (dont il faut savoir que c’est obligatoire d’y participer si un assesseur du bureau de vote vous le demande...), qui n’ont vraiment mais alors vraiment rien de passionnant !!!
    2 heures que l’on préfèrerait quand-même passer devant sa télé à suivre la soirée électorale...

    MAIS J’AI CHANGE D’AVIS APRES LE VOTE, VOICI POURQUOI :

    45 mns de file d’attente pour voter sur ces machines à voter à Issy les Moulineaux !!!!!!!!!!!! Je n’avais encore jamais vu çà, moi qui ait toujours voté en 5 mns !!!!

    Et ce n’est pas les quelques % de participation en plus qui expliquent cette lenteur... ce sont bien ces machines à voter, ou plutôt LA machive à voter, qui en est responsable.

    C’est beau le "progrès".....

    Régis (www.munci.org)

    • Forum tous-usages 23 avril 2007 21:02, par Chantal Enguehard

      Etre démocrate se prouve, vous avez raison : je dépouille dans mon bureau de vote depuis des années. C’est d’ailleurs à cette occasion que j’ai appris "par hasard" l’existence du vote électronique en France, que j’ai commencé à m’y intéresser et à découvrir son caractère profondément antidémocratique.

      Et c’est comme cela que l’on se retrouve à modérer des forums à 9h du soir quelques mois plus tard ... :-)

  • Je viens de voter au Bureau N°10 à Colombes.
    Je suis arrivé à 17h30. J’ai voté à 19h00 !!!!
    En partant, il y avait une queue encore plus grande que lorsque je suis arrivé.
    Des personnes vont voter à 21h30 ou 22h00, alors que les estimation de vote seront dans tous les médias.
    C’est scandaleux et anti-démocratique !
    Pourtant, c’est simple :
    1 machine dans le bureau
    1400 electeurs
    80 % de participation, soit 1120 electeurs
    Une minute par electeur —> 1120 minutes = près de 19 heures
    C’EST IMPOSSIBLE

    Cyril DUTEMS

  • Jusqu’à présent, ma défiance à l’encontre du vote électronique n’était qu’un a priori. Maintenant que je l’ai subi, je suis consterné. Voici la lettre que je viens d’envoyer à mon maire :

    Monsieur le maire,

    En tant qu’un de vos administrés, j’ai expérimenté hier, à mon corps défendant le vote électronique : Plus d’une heure d’attente en plein milieu d’après-midi, heure traditionnellement calme, au lieu d’une dizaine de minutes maximum dans le pire des cas avec l’ancien système.

    Avec un beau temps et une forte proportion de citoyens qui comptaient voter juste avant la fermeture du bureau de vote, genre 19h45, et alors que les essais lors des précédents scrutins ont forcément permis de calibrer la durée des opérations, je considère que ceci relève du déni de droit civique organisé.

    Sans compter qu’on ne peut pas recompter les bulletins manuellement et que je n’ai pas la preuve que choix que j’ai validé est bien ce que la machine aura mémorisé. Programme certifié et déposé ? La belle affaire ! Qui peut se targuer d’avoir testé ce programme informatique dans sa totalité, dans tous les cas de figure ? Qui peut me prouver que le code actif au moment de mon vote est bien celui qui a été déposé ? Qui peut établir qu’il n’y a pas d’interférence entre le logiciel déposé et le microcode du firmware de la machine, éventuellement trafiqué à dessein ? Sans compter que l’horodatage des votes peut être mis en rapport par un scrutateur "caché" avec le nom annoncé à haute voix au moment du bip sonore suivi du traditionnel "à voté" permettant de savoir qui à voté pour qui. Je connais la configuration des lieux de mon bureau de vote, je sais que c’est tout à fait possible. Aucune des dénégations qui pourront m’être apportées à ce sujet ne sera probante.

    Et je ne mentionne que pour l’anecdote cette personne âgée, peu sure d’elle malgré ce qui est clairement affiché devant sur l’écran et qui, derrière le paravent que constitue la machine (plus d’isoloir) demande à l’entour : Sarkozy, c’est bien le 12 ?

    Quand à la possibilité de laisser des remarques sur le procès verbal, c’est de la poudre aux yeux : une feuille volante, sans marque distinctive ni numéro de chrono, dont j’ai toutes les raisons de penser qu’elle sera jetée purement et simplement à la corbeille afin de ne pas entacher ce qui doit être présenté comme une belle expérience de démocratie en marche !

    Bref. Pour ces diverses raisons, je demande pour le second tour et pour les scrutin ultérieurs le retour au bulletin de papier dans une urne transparente, au moins en tant qu’option pour ceux qui sont rebuté par le temps d’attente ou n’ont pas confiance dans la machine. Les conversations que la durée de la file d’attente m’a permis d’échanger me font penser que je suis loin d’être le seul à être de cet avis.

    Je vous remercie par avance de la sagesse dont vous ne manquerez pas de faire preuve à la lecture de mon message.
    Civiquement votre,

    • Le vote électronique à l’épreuve des faits 23 avril 2007 21:07, par Chantal Enguehard

      Je vous conseille d’envoyer votre lettre en recommandé avec accusé de réception, sinon cela ne sert à rien.

      Voir nos recommandations.

    • J’ai voulu consigner des remarques sur le cahier de PV prévu (à ma connaissance) par le code électoral.
      On me dit que je dois écrire sur papier libre. Je demande à plusieurs représentants. Tous me disent la même chose : papier libre.
      Je suis obligé de m’en contenter. J’écris donc sur papier libre. Je le donne au président du bureau. Le maire le lit. Ma feuille est placée dans la feuille cartonnée qui sert de PV et "accrochée" avec toutes les autres feuilles à l’aide d’un... trombonne !
      Je demande si rien n’est prévu pour éviter que les feuilles ne se perdent.
      Le maire répond que si je vais à la préfecture je trouverai ma feuille.

      Mon seul crime ? Vouloir m’assurer que ma remarque ne sera pas jetée à la poubelle.
      C’est d’ailleurs ce qui a du se produire puisque la mairie “centralise” les PV avant de les envoyer à la préfecture.
      Pas de scellé, pas de cachet, pas d’annotation sur la feuille cartonnée. Rien.
      Tout comme pour mon vote, je n’ai aucune garantie que ma remarque sera prise en compte.
      Je suis démuni. Faut-il en arriver à écrire au procureur de la République ?
      A voir l’assurance avec laquelle on me nargue, j’ai l’impression que le peu de pouvoir que le citoyen de base pouvait encore exercer disparaît peu à peu.
      C’est probablement le but recherché par le pouvoir exécutif qui rationne les moyens accordés au pouvoir judiciaire.
      J’en viens à me demander si on est encore en démocratie.

      • Le vote électronique à l’épreuve des faits 24 avril 2007 11:25, par Chantal Enguehard

        Les PV sont des documents publics

        Vous pouvez vous adresser directement à la mairie pour en avoir une copie, et pourquoi pas, nous les envoyer.

      • La présidente du bureau de vote a tout fait pour nous dissuader de porter des remarques.
        J’ai attendu jusqu’à 21h30 pour pouvoir enfin joindre les documents que j’avais préparés sur papier libre.
        J’ai dû insister pour que les assesseurs écrivent sur la chemise du PV que des électeurs avaient émis des remarques, et que nos pages soient agrafées au PV.

        Une lettre adressée "au président du bureau de vote, aux assesseurs et à Madame le Maire" a été rapidement parcourue par la présidente du bureau, puis laissée là sur une table pendant des heures, et n’a pas été jointe au pv (ni évidemment transmise au maire).

        Je vais demander à consulter les PV de l’ensemble de la commune...

        • Le vote électronique à l’épreuve des faits 24 avril 2007 19:11, par Chantal Enguehard

          Vous pouvez être plus efficace en envoyant votre lettre en recommandé avec accusé de réception.

          Merci de consulter cette page

          Courage !

          • C’est fait !
            j’ai envoyé mon courrier en recommandé voici quelques jours et vous en ai transmis une copie par mail. Je n’ai pas encore de réponse de la part de la mairie... j’imagine que (au mieux) je recevrai la même réponse que celle que j’avais reçue à mon courrier précédent : c’est-à-dire une réponse standard copiée-collée...

            Je suis allée consulter les PV des 37 bureaux de vote de Colombes : quelques rares PV (3 ou 4) ne font aucune mention des problèmes rencontrés (bizarre ? peut-être des présidents de bureaux de vote persuasifs ? affirmant que l’électeur ne peut pas porter de réclamation ? après tout, la présidente du bureau 4 a tenté la même manoeuvre a mon égard le 22 avril, sans succès).

            TOUS les autres PV contiennent des réclamations de la part des assesseurs et des votants. Parfois des phrases préparées, recopiées sur des sites ou forums internet, parfois des textes très argumentés imprimés proprement, parfois une manifestation spontanée de colère ou d’incompréhension, rédigée à la hâte ; en tout cas une immense méfiance.

            Un bureau de vote a clos le scrutin à 21h20 ! ce qui implique des temps d’attente équivalents ou supérieurs à 90 minutes pour aller voter ?!? du jamais vu... qu’il est difficile d’expliquer simplement en mettant en avant la faible abstention... d’ailleurs notre ville, comparée au reste du département, obtient un taux d’abstention très au-dessus de la moyenne (forcément, s’il faut piétiner des heures pour voter en pleine chaleur, sans siège, sans eau...)

            Il se confirme qu’un électeur a publiquement déchiré sa carte d’électeur.

            Le service des élections à la mairie de Colombes se borne à affirmer que les temps d’attente seront réduits lors des futurs scrutins, grâce au fait que les listes d’émargement seront dédoublées... dialogue de sourds.

            S’il y a ici d’autres habitants de Colombes : faites-vous connaître ? à plusieurs, nous pouvons être plus actifs.

  • Forum tous-usages 23 avril 2007 20:48, par Feste Jean-Pierre, journaliste, habitant d’Arcueil

    Bonjour,

    Si cela peut aider et donner des idées, nous aider et nous donner des idées, voici la lettre pétition qu’un groupe d’électeurs, qui grandit tous les jours, a adressé au maire. Un peu long à lire, pardonnez-moi !

    Cordialement,
    Jean-Pierre Feste


    Présidentielles 2007 Arcueil, le 23 avril 2007

    Lettre ouverte à Monsieur le Maire d’Arcueil
    pour qu’il suspende le recours aux machines à voter au 2ème tour

    En tant qu’électeurs inscrits à Arcueil, nous tenons à vous interpeller sur une question qui engage, selon nous, les principes fondamentaux de la démocratie.
    Arcueil est la seule commune de gauche du Val de Marne à avoir installé un vote par ordinateur de vote pour ces élections présidentielles.
    Bien que cette décision ait été prise à l’unanimité par le conseil municipal, nous considérons que le conseil municipal a engagé la commune, à la légère, dans une transformation discutable de la procédure du vote. Contrairement à un certain nombre de villes où un débat contradictoire a été engagé dans le conseil municipal et dans la ville, la décision arcueillaise a été prise en catimini, alors que vous avez toujours affirmé votre volonté d’appliquer une politique participative.
    Faut-il vous rappeler que les formations politiques nationales auxquelles se relie la municipalité (PCF, PS, Verts, courant José Bové) ont pris position pour un moratoire, c’est-à-dire pour un report de la mise en service des machines à voter, après un débat politique qui n’a pas encore eu lieu. Ce moratoire s’impose d’autant plus que le deuxième tour des présidentielles pourrait se juger à une petite différence du nombre des voix.
    Nous ne développerons pas ici les arguments qui ont été largement diffusés :
     sur l’inconvénient de ne pas pouvoir exercer une vérification a posteriori
     sur le secret industriel rendant opaque la vérification technique
     sur le redoutable problème posé par les pannes
     sur les trucages possibles des machines avant le vote
    Le point décisif est sur le fond : quel progrès réel apporte le plus d’informatisation dans les votes ? Quand on prétend qu’il y aura des économies, on se moque du citoyen - contribuable. Le coût des machines, les vérifications, la maintenance coûteront nettement plus cher que les électeurs bénévoles.
    Par contre, on voit bien ce qui serait une véritable régression : la responsabilité assumée ensemble, par les citoyens ordinaires, du contrôle du respect de la démocratie. Cette possibilité de contrôle, donnée jusqu’à présent au citoyen de base, n’est-elle pas un aspect fondamental de la citoyenneté en démocratie ? Dira-t-on que l’automatisation n’a aucun contrecoup sur la citoyenneté ?
    D’ailleurs, on devrait, en bonne logique, faire une économie de plus : celle des bureaux de vote. Car à quoi sert désormais un président de bureau, des assesseurs ? Qui pourra oser dire avoir été en mesure de certifier les résultats dans un bureau ?
    Certains d’entre nous, assesseurs au 1er tour de l’élection présidentielle, ont décidé de refuser de l’être au 2ème tour, si la procédure par ordinateur de vote est maintenu à Arcueil pour le 6 mai 2007.
    Tel autre a refusé de signer le cahier d’émargement et refusera également au 2ème tour (refus enregistré au procès verbal). Tel autre étudie la compatibilité de la nouvelle procédure de vote avec le code électoral.
    Le 1er tour à Arcueil a été marqué par de véritables pagaïes : on n’avait jamais eu à faire une heure de queue dans un bureau de vote avant de pouvoir voter, et ceci même dans les moments de grande affluence. L’augmentation du nombre de votants n’est pas la principale explication de cet engorgement insupportable des bureaux de vote de manière quasi permanente. Cela a causé beaucoup de mécontentement, des menaces de ne pas voter et, aussi, le départ d’électeurs sans voter.
    Cette expérience est donc une raison supplémentaire à celles qui précèdent pour vous demander instamment, ainsi qu’aux membres de votre conseil municipal, de remettre en place, pour le 2ème tour, la procédure habituelle de vote. Les arcueillais ne comprendraient pas que vous décidiez maintenant de leur infliger une seconde fois cette pagaïe du 1er tour.
    Le remplacement du contrôle
    citoyen sur les élections par celui des ingénieurs et des techniciens de l’informatique, ainsi que par des sociétés industrielles privées étrangères (néerlandaise en ce qui nous concerne), est du ressort d’un débat national qui devra avoir lieu d’urgence. Appliquer le moratoire signifie attendre, par prudence, que le débat ait lieu, avant de s’aventurer avec les machines à voter.

    • Le 9 avril 2007 la liste des candidats était établie et numérotée.

      Le 12 avril 2007 est paru l’arrêté portant agrément de la machine à voter « ESF1 (HW 1.06/2.01 - FW 4.02) » des sociétés NEDAP NV et France Election SARL.

      C’est curieux, on dirait qu’ils ont attendu de connaître la liste et les numéros des candidats pour accorder l’agrément.

      Sachant que la puce dans laquelle est inscrit le firmware, autrement dit le programme qui pilote le matériel (en anglais le hardware), est un composant générique que l’on programme (et re-programme) très facilement et pratiquement instantanément, on peut se demander si le logiciel embarqué (terme savant pour désigner le programme inscrit dans un système autonome) n’a pas été modifié au dernier moment pour favoriser un candidat au détriment d’un (ou de plusieurs autres).
      Imaginez que l’on veuille faire croire qu’une fraction de l’électorat de tel candidat s’est finalement reporté sur tel autre candidat.
      Rien de plus simple. Il suffit de programmer la machine pour qu’elle se “trompe” de candidat “de temps en temps”. Pour éviter que la supercherie ne soit mise à jour, il suffirait de ne déclancher ce comportement qu’après un nombre important de votes espacés d’intervalles de temps suffisamment longs pour que la machine puisse dire qu’elle n’est plus en mode test.
      Et si on imagine que la machine est dotée d’une horloge, rien de plus dimple : on programme la machine pour qu’elle ne se comporte anormalement que pendant une plage horaire choisie à l’avance (et garantie sans contrôle).
      Brèf, il n’y a pas de limite à l’imagination. On peut faire faire ce qu’on veut à ces machines en toute discrétion car ce sont des boites noires.
      On nous dit qu’on les a testées en large en tranvers. Mais étant donné le nombre astronomique de scénari, personne ne peut tout tester.

      On peut aussi imaginer que des électeurs complices activent et désactivent le comportement frauduleux tout simplement en jouant les “indécis” (à l’aide d’une combinaison secrête “d’hésitations”) avant de finir par valider un choix (celui du candidat à favoriser, naturellement).
      On voit d’ailleurs qu’on n’a même pas besoin de connaître à l’avance le numéro du candidat à “favoriser” avant de demander l’agrément.
      Tout ce qu’il faut prévoir, c’esr 2 combinaisons “magiques”, connues des seuls fraudeurs et de leurs complices pour passer du mode "honête" au mode "mal-honnête" et vice-versa.
      A ceux qui pensent que je suis irresponsable de donner autant de tuyaux, je réponds qu’ils me sont passés par la tête tellement facilement que je ne peux pas imaginer une seconde que les fabricants ne soient pas capables d’en trouver autant.
      Cette génération de machines à voter est une porte ouverte à la fraude indédectable et à grande échelle.
      Revenons vite au vote papier (ou au moins à des machines mécaniques).!

      Voir en ligne : Arrêté du 12 avril 2007 portant agrément de la machine à voter « ESF1 (HW 1.06/2.01 - FW 4.02) » des sociétés NEDAP NV et France Election SARL

      • Les mêmes délires sont imaginables avec le vote papier :

        - On peut imaginer que le papier utilisé ne soit pas le même pour tous les candidats, certains papiers se déchirant très facilement, pour créer artificiellement des bulletins nuls.
        - On peut imaginer que l’encre utilisée ne soit pas la même : encre qui s’efface au bout d’un certain temps (et hop un bulletin nul), une encre qui apparait au bout d’un certain temps et qui fasse des ratures sur le bulletin (et hop un bulletin nul). On pourrait même imaginer une subsitution des noms grâce a des encres savamment élaborées. Tous ces artefacts pourraient par exemple n’intervenir que lorsque l’on met le bulletin dans l’enveloppe, car l’enveloppe aurait bien sûr été au préalable enduite d’un révélateur de ces encres illicites...

        Lorsque l’on veut tricher, on peut toujours, quelque soit la technique utilisée. Reste à savoir si en France il y a suffisamment de volonté de truquer les élections pour en arriver à une fraude sur une telle échelle. Il est vrai que l’idée de la grande conspiration anti-démocratique est toujours vivace dans certains esprits. Peut-être une façon pour certains de contester en amont des résultats qui, ils le savent déjà, ne neur seront pas favorables

  • Forum tous-usages 26 avril 2007 01:36, par CD

    Lu sur le site du conseil constitutionnel , bilan après le premier tour.

    (...) Il reste que, ici ou là, l’usage des machines à voter n’est pas psychologiquement accepté, à tort ou à raison, par une part importante de nos concitoyens. Un certain climat de psychose n’y est pas étranger.
    Il est vrai aussi que certains modèles au moins, parce que trop sophistiqués, ont provoqué des files d’attente.
    Dans ces conditions, le plus sage serait sans doute, lorsque des problèmes sérieux se sont produits le 22 avril (pannes, bouchons, polémiques...), d’y renoncer provisoirement afin de mettre les prochaines échéances électorales, y compris le second tour de l’élection présidentielle, à l’abri de toute contestation.
    (...)

    Et hop, copié-collé, et je l’ai rajouté à la lettre ouverte que je viens de finir de rédiger à l’attention de Madame le Maire de Colombes (qui ne réagit toujours pas malgré la grogne et les heures d’attente, les nombreuses réclamations portées par les Colombiens, les blogs, les lettres et appels téléphoniques et déplacements effectués par mes concitoyens ou moi-même).
    Si le Conseil Constitutionnel préconise de "renoncer provisoirement" : alors, enfonçons le clou :-))

    Voir en ligne : http://www.conseil-constitutionnel....

    • VOTE ÉLECTRONIQUE POUR LES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES 28 avril 2007 09:14, par Louis BALLESTER

      LE VOTE ÉLECTRONIQUE ÉTENDU AUX ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES
      Nous y voilà !
      Les premiers ordinateurs de vote viennent à peine d’être installés que le gouvernement proche du MEDEF vient de signer en catimini un décret et un arrêté (1) visant à faciliter l’utilisation du vote électronique dans les entreprises pour les élections des délégués du personnel et du comité d’entreprise.
      Attendu que pour la détermination du caractère majoritaire, donc de la validité des accords collectifs d’entreprise, ce sera maintenant le résultat des élections dans les entreprises (pourcentages obtenus par les différents syndicats) qui vont être déterminants, les enjeux "stratégiques" et financiers deviennent importants pour les entreprises.
      Étant donné que les télévotes (internet, intranet, etc.), peuvent faire l’objet de manipulations quasimment indétectables, que des logiciels "vicieux" peuvent être mis en service au cours de l’opération électorale et qu’il n’est pas possible de contrôler le travail de la machine ni de procéder à un véritable recomptage manuel, il est inadmissible en l’état des moyens juridiques et techniques dont disposent les syndicats dans les entreprises, d’autoriser si facilement le recours à ces méthodes de vote.
      (1) Décret n°2007-602 du 27 avril 2007 relatif aux conditions et aux modalités de vote par voie électronique pour l’élection des délégués du personnel et des représentants du personnel au comité d’entreprise, modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d’État). J.O. du 27 avril 2007.
      Et sans attendre, le gouvernement a pris le même jour l’arrêté d’application :
      Arrêté du 25 avril 2007 pris en application du décret 2007-602 du 25 avril 2007 relatif aux conditions et aux modalités de vote par voie électronique pour l’élection des délégués du personnel et des représentants du personnel au comité d’entreprise, modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d’État). J.O. du 27 avril 2007.
      NDLR : Le gouvernement s’est empressé de faire un cadeau au MEDEF pour le cas ou l’élection présidentielle ne tournerait pas à son avantage. Espérons que cela stimulera la réaction des syndicats contre le vote électronique à toutes les élections.
      Louis BALLESTER
      http://nonauvoteelectronique.midibl...

      Voir en ligne : delavant@tele2.fr

  • Bonjour ,

    le résultat global (le total ) des votes par ordinateur de vote a t il été réalisé et si oui , y a t il une différence avec le résultat global du vote par urne .

    Merci .

  • Forum tous-usages 1er mai 2007 10:19

    Mon mari et moi avons la même adresse électronique = sa signature est refusée

    • Forum tous-usages 1er mai 2007 21:38, par Chantal Enguehard

      oui

      soit vous vous créez une adresse à vous

      soit vous signez la version papier et vous l’envoyez.

      Désolée

  • J’ai réalisés les statistiques comparant "vote national" et "vote des villes utilisant les ordinateurs de vote" :

    les résultats m’ont surpris ils sont en ligne à cette adresse :

    Si je ne me trompe pas il y a de quoi invalider les élections ! Sinon où est l’erreur ?

    Voir en ligne : Site de réflexion pour une constitution

    • QUELLE PÉTITION A RECUEILLI LE PLUS DE SIGNATURES 2 mai 2007 23:34, par Louis BALLESTER

      À la date du 2 mai 2007, notre pétition avait recueilli plus de 83200 signatures.
      À notre connaissance la pétition ayant recueilli à ce jour le plus de signatures a été la pétition lancée le 9 mars 2004 par un collectif intitulé "Sauvons la recherche", qui avait recueilli 65000 signatures.
      Source : QUID (sur internet).
      Louis BALLESTER
      HTTP ://nonauvoteelectronique.midiblogs.com

      • TÉMOIGNAGE 5 mai 2007 08:21, par louis BALLESTER

        TÉMOIGNAGE
        Quand les partisans du vote électronique (à vrai dire très peu nombreux) nous disent que le vote électronique est utilisé sans problème dans d’autres pays ils ne nous disent pas la vérité. Hylda TONNELIER une française résidant au Vénézuela nous donne le témoignage suivant le 4 mai 2007 sur le site "ordinateur-de-vote.org".
        "Je suis résidente au Venezuela ou la pratique du vote electronique est courante, et a chaque élection des fraudes sont rapportées, beaucoup de machines en panne et donc fermeture des bureau avant que tout le monde ne puisse voter, les gens votaient pour quelqu’un et lors de la confirmation le ticket précisait l’autre candidat. Bref une quantité impressionnante de fraudes rapportées".
        Veut-on ramener les moeurs politiques françaises (qui ne se portent déjà pas très bien ) au niveau de celles d’une république d’Amérique latine ?
        Louis BALLESTER
        http://nonauvoteelectronique.midibl...

    • Où est l’erreur... je ne sais pas :-)

      Mais il me paraît hasardeux de comparer la moyenne nationale avec celle de quelques grandes villes , or les ordinateurs de vote ont été implantés dans des "grandes villes" : exemple : Colombes est la 3ème ville des Hauts de Seine, et la 7ème ville d’Ile de France ; le vote de Colombes est-il représentatif de la moyenne nationale ? en toute sincérité, ordinateur de vote ou non : peut-être pas.

      Cordialement

  • Accessibilité des machines 6 mai 2007 12:00, par Franck

    Ces ordinateurs de vote, quels qu’en soient les fabricants, ont-ils prévu un clavier en braille ou une quelconque adaptation pour les non-voyants ?

    • Accessibilité des machines 6 mai 2007 17:27, par Chantal Enguehard

      Ils ont prévu des adaptations ... complètement inadaptées

      Voir Le vote électronique permet-il à tous de voter ?

      • Accessibilité des machines 6 mai 2007 17:57, par Franck

        j’ai lu les témoignages et description sur les liens que vous indiquez : tout simplement consternant !!!

        • Accessibilité des machines 6 mai 2007 18:05, par Chantal Enguehard

          OUI,
          Parlez-en autour de vous.

          • L’EXEMPLE DE MILLAS 8 mai 2007 14:27, par Louis BALLESTER

            IMPORTANCE DE LA RIGUEUR DANS LE DÉROULEMENT DES OPÉRATIONS ÉLECTORALES
            Que les très rares partisans du vote électronique ne viennent pas nous dire qu’une erreur de deux ou trois voix n’aurait aucune conséquence sur le résultat final d’une élection.
            À MILLAS dans les Pyrénées-Orientales, au deuxième tour de l’élection présidentielle, il n’y a eu que trois voix d’écart entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, en faveur de Nicolas Sarkozy, dans une commune traditionnellement à gauche.
            Trois voix qui auraient suffi à faire basculer la municipalité à droite si l’élection avait été municipale.
            Le bon sens le plus élémentaire dicte à toute personne de bonne foi, de refuser un procédé de vote ne permettant aucun contrôle du scrutin, depuis le geste du citoyen jusqu’au comptage des voix, contrairement à l’urne transparente et au bulletin en papier.
            Louis BALLESTER
            http://nonauvoteelectronique.midibl...

  • election 2eme tour 7 mai 2007 02:32

    J’ai bien utilisé un vote papier pour cette ci mais j’ai signé la pétion pour les machines car convaincu que même deja avec le papier les votes ne sont pas impartial et voir déja truqué et que donc je ne souhaites pas en plus facilité la tache.
    J’ai lu attentivement la "notice" de réclamation que vous mettez a disposition et je ne pus m’empécher de faire l’amalgame avec ce qu’on a vu et revu aux média, a savoir des bureaux de votes équipés de la ditte machine et ou l’ont voyé des citoyen voté, c’est dernier votés a la vue de tous sans aucune notion d’isoloire comme spécifié en tant qu’obligation dans votre notice et donc sujet de contestation, est il possible d’avoir les vidéo des dite émission (JT de TF1 et F2 aprés le premier tours) et de les utilisé pour faire valoir ce que de droit, aussi dans le cas d’une contestation cela impliquerait une annullation de l’election de Sarkozy si nous, citoyens avons gain de cause ?

  • Bonjour,
    Je suis Suresnois et donc comme beaucoup de gens j’ai du voter avec une machine de type NEDAP.
    Contraint d’utiliser cette machine, au deuxième tour des élections j’ai décidé de m’amuser avec les boutons disponibles... J’ai appuyé sur le bouton du candidat A (Premier BIP) puis j’ai appuyé sur le bouton CORRECTION
    (Deuxième BIP) à ce moment l’assesseur entendant le deuxième BIP a clamé "A VOTE" !!!!
    et là j’ai eu le réflexe malheureux de dire que ce n’était pas le cas et j’ai finalement pu valider mon vote (encore un BIP mais plus long) tout en passant pour un blaireau. :-(

    Questions pour les experts NEDAP :
    Si je n’avais rien dit mon "NON vote" aurait-il pu être validé sur le registre que j’ai signé et perdu pour la machine ?
    A part le BIP, y a t’il une autre source d’information pour l’assesseur afin de savoir si une personne a réellement voté ?

    Action a entreprendre
    Si ce n’est le cas l’on peut facilement leurrer les assesseurs avec un téléphone portable / baladeur /camescope ou tout autre appareil qui peut restituer un BIP similaire à celui d’une machine à voter NEDAP, la fatigue, la lassitude, l’inattention des assesseurs faisant le reste il y aura un déséquilibre entre le nombre de votant comptabilisé sur les registres et celui restitué par la machine.

    Il ne reste plus qu’a faire constater la perte des votes par la machine

    Je ne suis pas un expert sur les procédures de vote et je laisse cette piste d’action à votre sagacité....

    • Action pour perturber l’utilisation des machines à voter 8 mai 2007 22:13, par Chantal Enguehard

      étonnant.

      Le président du bureau de vote a un affichage qui aurait dû lui indiquer que vous n’aviez pas voté.

      - Soit cet affichage était en panne
      - Soit le président ne le regarde pas
      - Soit il n’a pas compris les affichages

      Intéressante confusion :
      voir une enveloppe tomber dans une urne est tellement plus simple !

      • CERTIFICATION DES ORDINATEURS DE VOTE 11 mai 2007 00:40, par Louis BALLESTER

        Les appareils électroniques utilisés dans les blocs opératoires sont-ils testés et certifiés un à un avant leur mise en service ?
        Louis BALLESTER
        http://nonauvoteelectronique.midibl...

      • Méthodes de fraude 12 mai 2007 14:22, par Louis BALLESTER

        Si les ordinateurs de vote sont maintenus en service, les fraudeurs s’ingénieront à utiliser des méthodes de fraude de plus en plus inédites et de plus en plus sophistiquées.
        Parmi ces méthodes on peut s’attendre aussi à des substitutions d’ordinateurs.
        Louis BALLESTER
        http://nonauvoteelectronique.midibl...

      • je viens de lire dans un tout autre registre que des patients écosssais fumeurs qui demandaient une aide médicale pour arrêter de fumer se sont vus prescrire du Viagra par... le logiciel d’aide aux prescriptions de leur médecin traitant à la place du bon médicament de sevrage !!!

        Cet exemple illustre assez bien la pertinence de nos doutes et réticences sur l’absence de fiabilité de l’informatique même dans des domaines tels que notre santé où le zéro-faute absolu est attendu.

        ps : bravo pour vos contacts de travail avec le Conseil Constitutionnel.

  • Forum des droits de l’internet ? 1er juin 2007 21:04, par Jean-Baptiste

    Bonjour,
    Je viens de voir ceci. Que peut-on en attendre ? Est-ce quelque chose de positif ?
    Merci.

    Voir en ligne : http://www.foruminternet.org/activites_evenements/lire.phtml?id=161

  • Forum tous-usages 9 juin 2007 11:15, par ed

    Si notre mobilisation est légitime et importante, il serait bon de faire le point sur le nombre de machines de vote répartie sur le territoire. Je propose que toute personne engagée dans notre démarche signale la présence d’une machine dans son burreau de vote . Une évaluation par rapport à leur présence, pourrait nous permettre d"estimer l’impact sur le résultat des votes, par circonscription.

  • Le web vote pour les élections professionnelles 9 juin 2007 16:41, par Guy ROBERT

    Mon entreprise a utilisé le Web vote (Internet, intranet et vote par téléphone) pour les élections des membres du comité entrepris et des délégués du personnel. Contre toute attente les résultats ont favorisé le syndicat qui entretient les meilleures relations avec l’employeur. Les organisations syndicales n’ont eu aucun moyen de contrôler les résultats du vote confié à une entreprise extérieure. Il est évident que nous allons contester la validité de ce vote truqué. Avez-vous eu des expériences similaires et pouvez-vous nous envoyer des décisions jurisprudentielles si elles existent afin d’annuler ce Web votent et de revenir au vote traditionnel papier avec urnes et isoloirs.

    • Le web vote pour les élections professionnelles 9 juin 2007 22:27, par Chantal Enguehard

      Nous n’avons pas connaissance de cas de jurisprudence car, pour l’instant, nous nous sommes surtout concentrés sur le vote politique (par manque de temps pour tout faire).

      Nous allons nous mettre à travailler sur les élections professionnelles dès que les élections législatives seront passées.

      Merci de vous tenir au courant par messages électroniques de vos actions.

      Nous pouvons vous conseiller pour les mener.

      • Nous sommes convoqués le 20 juin devant le TI, je ne manquerai de vous tenir informé de la décision du tribunal. Nous irons s’il le faut devant la Cour de Cassation, de toute façon si nous gagnons notre employeur se pourvoira en cassation.

      • Mon entreprise (établissement public) envisage de recourir au vote électronique pour les prochaines élections professionnelles. Auriez vous de la littérature à me conseiller pour que je puisse structurer mes oppositions à ce projet ?

        • Le web vote pour les élections professionnelles 12 novembre 2007 13:50, par Chantal Enguehard

          Il y a beaucoup d’informations sur le site :
          - des articles de vulgarisation dans la bibliothèque
          - des points particuliers sont expliqués dans la faq
          - il y a des articles plus fouillés dans la rubrique Généralités, en particulier trois articles, universitaires mais lisibles, consacrés au vote électronique (ordinateurs de vote, ordinateurs de vote avec preuve papier vérifiée par l’électeur, vote par internet).
          Pouvez-vous préciser quel est le mode de vote électronique qui est envisagé ?

          Pour les élections professionnelles, j’attire votre attention sur l’article 2 du décret n° 2007-602 du 25 avril 2007 relatif aux conditions et aux modalités de vote par voie électronique pour l’élection des délégués du personnel et des représentants du personnel au comité d’entreprise

          « Les fichiers comportant les éléments d’authentification des électeurs, les clés de chiffrement et de déchiffrement et le contenu de l’urne ne doivent être accessibles qu’aux personnes chargées de la gestion et de la maintenance du système. »

          Quid de la confidentialité ?

          Le décret est ici

          Merci de nous tenir au courant de vos avancées.

          • Merci pour toutes ses informations. J’en avais déjà lu une partie. Je suis, peut être à tort, à la recherche d’éléments plus ciblés sur les élections professionnelles et plus précisément dans la fonction publique, où si je ne dis pas de bêtises, le décret que vous citez ne s’applique pas.

            Pour l’instant, les votes des représentants en CTP, au CAP, au CA , ... se font par vote par correspondance. Mon organisme envisage de passer au vote par internet.

  • Résultats des votes avec ordinateurs à voter 16 juin 2007 09:29, par Gérard AUGER

    Cette question concerne tout le monde est peut être utilisée comme chacun le soiuhaitera.

    J’ai engagé une (longue) étude statistique sur les résultats des votes au 1° tour des Présidentielles depuis 1995 (ainsi que le 2° tour 2007) concernant toutes les villes (82) qui ont utilisé les ordinateurs à voter.
    Il me manque les résultats des villes suivantes :
    22 Trégueux
    38 Voreppe
    44 Blain
    44 Pornichet
    56 Questemberg
    56 Theix
    59 Annoeullin
    68 Riedisheim
    68 Wintzenheim
    69 Chazay d’Azergues
    74 Thyez
    77 Cesson
    77 Moissy Cramayel
    77 Villeroy
    85 Les Herbiers
    91 Wissous
    92 Ville d’Avray
    95 Courdimanche
    95 Vauréal
    ZA Trois Rivières

    Lorsque j’aurai terminé cette étude, bien sûr je la publierai tout de suite par ce même moyen.
    Je suis demandeur des résultats détaillés pour chacune de ces 4 élections présidentielles.
    Toute aide est la bienvenue
    Merci d’avance.

  • Qui est surpris ?

    Voir en ligne : Des nouvelles des USA

  • Forum tous-usages 8 novembre 2007 15:58, par bouillot

    bonjour,
    je vous signale que les futures élections du futur conseil de l’ordre infirmier sont prévues par vote électronique. ai je le droit de me présenter pour voter et refuser de voter sur une machine et exiger de voter par papier ?

    • Forum tous-usages 8 novembre 2007 19:25, par Chantal Enguehard

      Nous n’avons pas eu le temps d’étudier sérieusement ce dossier, mais la lecture du texte de loi semble confirmer l’usage du vote par internet. Vous n’aurez pas le choix.

      Ici, vous trouverez les décrets, et sur ce site, il y a plusieurs articles sur le vote par internet.

      Si vous souhaitez agir concrètement, vous pouvez nous contacter.

  • Ordinateur de vote possible ! 29 novembre 2007 09:35, par Ronan

    Ok, je suis tout a fait d’accord a stoper la proliferation de ses systeme de vote inverifiable mais ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain

    Un systeme informatique verifiable est possible !

    voici la maniere a suivre

    Chaque citoyen doit recevoir un identifiant secret

    qd il vote il utilise l’identifiant (login)

    Le systeme associe l’identifiant avec le vote choisi et le mémorise.

    par exemple mon identifiant (que je garde secret) est : 1234
    mon vote est : oui

    le systeme memorise donc : 1234:oui

    personne ne connaissant mon identifiant (etant secret), le secret du vote est garantie
    Il faudra juste faire attention a ce que le systeme n’envoie pas d’information suplementaire que 1234:oui (ceci peut etre verifé (pas de secret ici : 1234:oui est accessible publiquement (apres qeu tous le monde a vote)) en utilisant des materiel standard et logiciel open source ou en utilisant son propre ordinateur (Sachant que chacun est responsable de son secret))

    Qd tous le monde a voté, le systeme donne juste la liste des associations et peut compter les votes

    par exemple :
    1234:oui
    3456:non
    7890:non

    ici non a été élue 2 contre 1 !

    tous le monde peut verifé son vote en regardant si l’identifiant est associé aux choix effectué
    le systeme est donc verifiable et conserve le secret du vote

    Ok maintenant, il faut empêcher l’ajout de votes supplémentaire , en effet qqun (ou le systeme informatique lui meme) pourait ajouter des votes sans que personne ne les identifie avec leur choix et donc passerait inaperçu mais changerait le resultat.

    Il suffit pour eviter cela de ajouter dans une autre liste le nom de la personne qui vote que l’on pourra verifier avec la liste des personne ayant droit de vote. le nom de la personne n’est pas associé avec le vote effectué, le nom est simplement ajouter dans une liste independante.

    bien sur certain pourront utiliser le vote de personne qui vont pas voter : ceci peut etre verifier aussi avec la liste : un doute, suffit d’appeler la personne :)
    ou mieux suffit d’envoyer un message a chaque personne de la liste en leur disant de verifier leur vote (si la personne n’a pas voter : elle aurait pas du recevoir le message ) et donc pourra avertir que ya eu fraude.

    le systeme repose sur le secret de l’identifiant
    Comment générer es identifiant ?
    - > simple : chacun crée son propre identifiant , si il s’avère que qqun a deja pris l’identifiant, les deux sont averti de créer un autre.
    et pas seulement celui qui crée l’identifiant en second
    car prenons le premier personne qui cree un identifiant
    si il s’avere que le second choisi le meme identifiant, par le fait qu’il sera avertit de changer, il pourra savoir l’identifiant du premier (etant le seul)

    ceci peut etre un long processus mais si l’identifiant a la restriction d’etre d’au moins une certaine longuer dison : 100 chiffres cela reduira la probabilite de cet evenement

    J’attend vos commentaire : est il possible dans ce systeme de frauder sans que cela soit verifiable ?

    • Ordinateur de vote possible ! : à voir ! 2 décembre 2007 20:29, par Chantal Enguehard

      Votre proposition fait partie des systèmes proposant aux électeurs de vérifier leur vote après le dépouillement.
      Il y a deux alternatives :
      - l’électeur emporte une preuve de son vote.
      Il peut alors être soumis à des pressions. Cette alternative doit donc être abandonnée.
      - l’électeur n’emporte aucune preuve de son vote.
      Si, muni par exemple d’un numéro d’enregistrement, il est en mesure de retrouver son vote et constate que son vote est mal enregistré, il ne pourra pas prouver ses dires (il devra être cru sur parole). De plus, cette possibilité ouvre la porte aux plaisantins qui pourraient ainsi troubler la sérénité du vote en prétendant constater des erreurs qui n’en sont pas. Cette alternative doit donc être également abandonnée.

      Les systèmes de vote proposant aux électeurs de vérifier leur vote après le dépouillement sont donc inopérants.

      • Ordinateur de vote possible ! : à voir ! 3 décembre 2007 17:27, par Ronan

        ok , il suffit alors d’imprimer la liste complète (par ville par exemple) et de demander a des elus (vérificateur) de verifier si le systeme informatique envoie bien a l’electeur le vote associer au bon identifiant de la liste.

        cette liste imprimer n’est pas rendu publique avant que les electeurs ont confirmer leur vote

        un utilisateur verifiant son vote (apres que la liste soit imprimer) se logue avec son code d’identification et recoi un mail (ou autre) confidentiel contenant son vote, il peut alors accepter ou non), rejeter ou accepter son vote. Ce meme mail est envoyer au elus verificateur, ces derniers verifie si cela concorde (le votant ne peut plus changer d’avis et a une preuve)

        en cas de refus : vote de tout le monde est annuler !
        - > ne devrait jamais arriver si le systeme informatique fonctionne et que la personne ne change pas d’avis entre temps (interdit) !

        ici , il me semble raisonable d’imaginer que les gens vont accepter leur vote. (l’election n’est pas fini et il ne peuvent pas savoir le résultat de vote meme si il a déja été fait)

        si une personne veut saboter le vote (ou autrement dire refuser son propre vote) alors la prochaine fois un elu verificateur verifie son vote (presence lors du vote)
        aussi il y a moyen de verifier si le systeme est defectuerux ou non : si non defecteux -> personne a menti -> severe amande

        si il sávere que les deux mails (verificateur et votant) difere alors ya eu un probleme !
        mais ceci arrive seulement si le systeme informatique est defecteux

        Cela satisfait til le probleme ?

        le gain de l’informatique est tjrs present, seulement qq verificateur sont necessaire
        ses verificateur peuvent avoir des restrictions (genre : pas le droit de vote)
        ou autres (a etudier)
        le temps de verification peut etre long (Comme pour le papier) mais les autres avantages de l’informatique sont la (distance par exemple).

        • Ordinateur de vote possible ! : à voir ! 3 décembre 2007 19:27, par Chantal Enguehard

          Comme vous le montrez, cela marche bien... s’il n’y a pas de problème.

          Trève de plaisanterie, votre proposition est compliquée et tout le monde n’a pas le mèle. Entre autres, vous proposez que l’on perde la confidentialité de son prochain vote si l’on a dénoncé une anomalie, ce qui pose de sérieux problème d’éthique. Il y a d’autres problèmes que je n’ai pas le loisir de détailler.

          Ne pensez-vous pas que le vote traditionnel avec urne transparente est plus simple, plus robuste, plus transparent, plus fiable, moins cher ?

          Pourquoi introduire de force l’électronique, là où il n’y en n’a pas besoin ?

          PS : Merci de faire un effort d’aurteaugraffe, il est difficile de vous comprendre.

          • Ordinateur de vote possible ! : à voir ! 4 décembre 2007 14:44, par Ronan

            Bonjour

            Excuser moi, j’ai en effet répondu un peu vite mais je pense qu’il y a moyen d’introduire un système de vote électronique (qui peut en fin de compte reposer sur du papier à une certaine étape.) J’y réfléchirais plus et le présenterais de manière plus succincte avec exemple.

            Notez que jamais je n’ai proposer de supprimer le vote papier. Et je suis d’accord avec vous que le vote papier est pour le moment plus simple, plus robuste, plus transparent, plus fiable, moins cher mais il y a d’autre critère à prendre en compte : rapidité, distance, handicap... et ils sont non négligeable.

            Ceux qui doit être conservé absolument est la conservation du vote original et le secret du vote ainsi que la stabilité du système. Ce que fait très bien le vote papier.

            Le vote électronique peut être utilisé conjointement au vote papier.
            et peut ouvrir de nouvelles façon a voter qui rendrait bien plus "démocratique" le système social.

            Je suis par contre tout a fait contre le vote électronique de la manière dont il est effectué actuellement. Ici je voulais proposer un système qui montre quand il est défectueux, malheureusement il ne montre pas a 100% quand il fonctionne (qqun pouvant mentir).

            L’introduction du vote électronique doit être le choix du peuple (par vote papier), je n’ai jamais essayer de vous forcer d’adopter quel système que ce soit, j’en n’ai pas le pouvoir d’ailleurs. Je voulais proposer une alternative au débat qui semble sans fin entre ceux qui refuse avec raison et ceux qui accepte par ignorance.

            Merci de votre compréhension

  • Forum tous-usages :suggestion d’action 8 janvier 2008 00:24, par Meghan

    Bonjour,
    Opposée aux machines à voter, j’ai l’intention de les boycotter lors des municipales. Mais votre association a-t-elle songé comme autre action à poursuivre les fabricants pour publicité mensongère ? Cela permettrait de démontrer dans un tribunal la vulnérabilité de ces machines, et d’assurer une publicité à nos revendications. Un arrêt admettant la possibilité de fraude aurait plus de poids que la parole d’informaticiens aux yeux du public.
    Une citoyenne flouée

    • Bonjour,

      les actions juridiques sont complexes (par exemple, il n’est pas évident que l’association puisse attaquer les fabricants pour publicité mensongère, seuls les acheteurs d’ordinateurs-de-vote pourraient le faire) et coûteuses. Certaines sont envisagées dans le futur.
      Vous pouvez voir ce que nous avons précédemment fait (ici ou ). Vous verrez que nous ne pouvons agir que gràce à des citoyens motivés.

      Pour agir dès maintenant, consulter la page actions. Celles-ci sont fondamentales pour la réussite de notre mouvement. Merci de revenir la consulter de temps en temps, surtout aux alentours des élections.

  • du vote par internet 10 avril 2008 10:37, par JPML

    Bonjour,

    Je viens de lire l’article de Serge Cannasse "Elections à l’Ordre infirmier : l’informatique trahie par le papier" http://www.carnetsdesante.fr/spip.p...

    J’ai été choqué par l’interview du monsieur de la CNIL, Olivier Lesobre, qui semble faire totalement confiance aux systèmes de vote par Internet, à ses prestataires et même aux pirates qui n’auraient aucun intérêts à intervenir.
    Citation : "Dans tous les cas, on ne voit pas bien qui aurait intérêt à mettre en place de telles compétences dans ce but".

    J’ai le sentiment que la position de la CNIL a ramolie par rapport aux recommendations qu’elle a émise à propos des systèmes de vote électronique et par Internet.

    L’année prochaine auront lieu les élections Prud’Hommale, si la situation n’est pas redressée, j’ai peut pour l’avenir syndicale en France !!

    Bien à vous,
    JPML.

    Voir en ligne : Elections à l’Ordre infirmier : l’informatique trahie par le papier


Suivre la vie du site Syndication/fil RSS 2.0 (explications) | Plan du site | Espace privé | SPIP